Tahiti Infos

L’émouvante arrivée de la navigatrice Anne Quéméré à Papeete VIDEO


L’émouvante arrivée de la navigatrice Anne Quéméré à Papeete VIDEO
La navigatrice Anne Quéméré est arrivée peu après midi, jeudi, au quai de Papeete, tractée par le ketch venu à sa rencontre au large de Puka Puka dimanche 15 mai. Suite à une série d’avaries techniques, Anne Quéméré avait dû raccourcir son voyage, et fixer sa ligne d’arrivée au large des Tuamotu, mercredi 18 mai. Mais ce jeudi 26 mai représente vraiment la fin de l'aventure pour la courageuse bretonne, partie de Lima au Pérou le 3 mars 2011 à bord de son kiteboat Adrien.

« J’ai dû mal à parler après deux mois de silence », a expliqué Anne Quéméré, très émue de serrer enfin dans ses bras son compagnon, qui l’attendait à quai. Le GIE Tahiti Tourisme et les sponsors avaient réservé un accueil digne de ce nom à la navigatrice, qui bouclait le 18 mai aux Tuamotu la première traversée du Pacifique en kiteboat, le « bateau cerf-volant ». Une traversée de 3 792 milles nautiques (soit 7 023 km), réalisée en 77 jours, malgré des problèmes techniques qui se sont enchaînés 3 semaines après son départ.

Tout d’abord c’est son gouvernail qui lâché, puis le lendemain, son téléphone. Au total la navigatrice a été coupée du monde pendant 52 longues journées au milieu de l’Océan Pacifique. Anne Quéméré a donc été confrontée à la solitude absolue, et au manque de nourriture, car la jeune femme avait dû commencer à se rationner.

Découvrez sa première réaction à son arrivée dans cette vidéo :

C'est le père d'Anne, Ronan Quéméré, qui est parti à sa rencontre dans l'océan Pacifique. Les retrouvailles ont eu lieu en pleine mer. Il raconte à Tahiti Infos son inquiétude de père face aux mésaventures de sa fille.
"Nous avons été inquiets à plusieurs reprises. Tout d'abord quand le gouvernail a cassé. Ensuite, la panne du téléphone iridium. Il ne nous restait que la balise argos pour savoir si elle avançait toujours. On voyait qu'elle faisait 60 milles par jours, donc on savait qu'elle faisait avancer son bateau et ça nous rassurait un peu."

Ronan Quéméré était déjà parti à la rencontre de sa fille lors de ses défis précédents. Jamais il n'avait eu autant de mal à la retrouver..."L'océan Pacifique, c'est grand!" plaisante-t-il. Anne, elle, a encore une fois les larmes aux yeux quand elle se remémore cette instant. "Quand j'ai entendu 'Ronan et Pierre pour Anne', j'ai compris qu'ils venaient pour moi", raconte la navigatrice, qui confie avoir pris une photo du mât qu'elle apercevait à l'horizon pour être sûre de ne pas être en pleine hallucination.

Anne et son père Ronan avaient quitté Makemo lundi matin. Ils ont mis quatre jours pour rallier Tahiti, étape finale de l'aventure "Pacific Solo Adrien".



Rédigé par F K le Jeudi 26 Mai 2011 à 13:44 | Lu 6035 fois