Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'art de préserver la biodiversité des Marquises



La fresque de 15 mètres est l'œuvre commune de trois artistes polynésiens : Sarah Viault, Rival et Richard Barri. (© FB Viault Affiche Tahiti)
La fresque de 15 mètres est l'œuvre commune de trois artistes polynésiens : Sarah Viault, Rival et Richard Barri. (© FB Viault Affiche Tahiti)
Tahiti, le 3 août 2021- Te Aoatakuà o Hiva, c’est le nom de la nouvelle fresque murale de 15 mètres créée à Hiva Oa, œuvre commune de trois artistes polynésiens : Richard Barri, Rival et Sarah Viault. Inaugurée par Emmanuel Macron lors de sa visite, elle transmet un message de protection de la biodiversité et du patrimoine culturel de la Terre des Hommes.
 
Une nouvelle fresque s'étend fièrement sur un grand mur de 15 mètres près de la salle omnisports de Atuona à Hiva Oa. C'est l'œuvre commune de Richard Barri, Heiarii Metua alias Rival et Sarah Viault, trois artistes polynésiens unis pour mettre en valeur la biodiversité des Marquises. Intitulée Te Aoatakuà o Hiva, elle a été créée à l'initiative de la commune en partenariat avec le festival Ono'u.
 
Sarah Roopinia, créatrice du festival et coordinatrice du projet ne cache pas son enthousiasme : “C’est une première pour les Marquises, une première pour Ono'u, une première pour les artistes mais surtout une expérience culturelle et humaine inoubliable. Le cadre était magique et il y avait dans toute la cérémonie entourant l’inauguration officielle de la fresque, dans les danses et chants marquisiens qui ont résonné tout au long de la soirée, quelque chose d’envoutant et d’extrêmement puissant. Une énergie exceptionnelle et indescriptible que l’on ne ressent qu’au Fenua Enata."
 
Inaugurée par Emmanuel Macron lors de sa visite, la fresque représente une danseuse de haka manu entourée d'oiseaux, des espèces menacées des Marquises telles que le monarque, le pihiti, le upe ou le kotue mais également un martin-pêcheur d'Europe. Tous évoluent dans un écrin de végétation mêlant subtilement des espèces locales comme la fougère rouge kuamoehau endémique de l'archipel avec des fleurs que l'on retrouve en France comme la marguerite ou le coquelicot. Clin d'œil au lien qui unit la Terre des Hommes à la France métropolitaine. Enfin, des motifs de patutiki, représentant des symboles forts comme le ipu, le matahoata, la divinité protectrice Etua ou encore les dents de requins, ont savamment été ajoutés à l'œuvre.

La fresque a été inaugurée le 25 juillet par Emmanuel Macron, lors de sa visite aux Marquises. (© Aurélie Huguet-Balancy)
La fresque a été inaugurée le 25 juillet par Emmanuel Macron, lors de sa visite aux Marquises. (© Aurélie Huguet-Balancy)

Les artistes ont représenté une danseuse de haka manu, entourée d'espèces d'oiseaux menacées, sur fond de motifs de patutiki. (© Aurélie. Huguet-Balancy)
Les artistes ont représenté une danseuse de haka manu, entourée d'espèces d'oiseaux menacées, sur fond de motifs de patutiki. (© Aurélie. Huguet-Balancy)

Rédigé par Julie Barnac le Mardi 3 Août 2021 à 17:37 | Lu 1184 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers