Tahiti Infos

L’art au chevet des femmes démunies


Le Conseil des femmes a reçu 266 900 Fcfp vendredi. Cette somme participera au financement de l’extension du centre Pū o te hau de Pirae.
Le Conseil des femmes a reçu 266 900 Fcfp vendredi. Cette somme participera au financement de l’extension du centre Pū o te hau de Pirae.
TAHITI, le 3 octobre 2021 - Les artistes se sont mobilisés pour les femmes en difficulté. Ils ont été accompagnés dans cette démarche par la galerie Winkler et Katai Rey, la femme du contre-amiral. Suite à l’exposition A Tomo mai i ava uta, 266 900 Fcfp ont été récoltés. Ils ont été remis ce vendredi au centre Pū o te hau à Pirae.

Le centre Pū o te hau est le seul centre de Tahiti qui accueille en urgence les femmes victimes de violences et leurs enfants. Actuellement, 24 personnes y résident. Ce centre est en cours d’extension. Vendredi, 266 900 Fcfp ont été remis au Conseil des femmes pour participer au financement de ces travaux. L’argent a été récolté à l’occasion de l’exposition A Tomo mai i ava uta du 28 au 31 juillet dernier.

Depuis le début de l’année, le Conseil des femmes travaille main dans la main avec la galerie Winkler et ses artistes. “La production artistique n’est pas en marge de la société”, explique Vaiana Drollet de la galerie Winkler. “Les artistes ne sont pas insensibles, ils réfléchissent sur la société, pour la société.

Une première exposition a eu lieu en mars à l’Assemblée de la Polynésie française pour la journée de la femme. En juillet a suivi A Tomo mai i ava uta dans la résidence du contre-amiral. Katai Rey, l’hôte des lieux, avait ouvert les portes au public de ce lieu privé. À l’issue de cet événement, 103 000 Fcfp de dons ont été récoltés. En plus les artistes qui ont vendu leurs œuvres ont reversé une partie de leurs bénéfices, à savoir 163 900 Fcfp.

Les travaux d’extension ont démarré mais leur avancée a été retardée par la crise. Pour l’instant, il s’agit de finaliser les fondations. Une visite officielle du chantier est prévue le 25 novembre. Une vingtaine de lits supplémentaires devraient être disponibles d’ici à juin 2022. Un deuxième bâtiment est prévu, par la suite, constitué de 20 studios. “Il seront mis à la location pour des femmes ou jeunes étudiantes, ce qui nous apportera des ressources pour le fonctionnement du centre”, détaille Chantal Galenon, présidente du Conseil des femmes.

Enfin, un troisième et dernier bâtiment sera construit, un fare potee. Des conférences et formations pourront y être données. L’État, Emmanuel Macron l’a annoncé lors de sa venue, met à disposition 83 millions de Fcfp. Le Conseil des femmes, lui, puisera dans ses fonds propres à hauteur de 20 millions de Fcfp. “Il nous manquera encore 40 millions de Fcfp pour boucler le budget”, indique Chantal Galenon.


Rédigé par Delphine Barrais le Dimanche 3 Octobre 2021 à 13:37 | Lu 1048 fois