Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L’appel d’offre pour l’aéroport est lancé



Tahiti, le 17 novembre 2019 - Le nouvel appel d’offre pour le marché de la seule concession de l’aéroport de Tahiti-Faa’a, d’une valeur totale de 155 milliards de Fcfp, a été publié au Journal officiel vendredi. Les candidats ont jusqu’au 6 janvier pour déposer leurs offres dans ce dossier complexe, en suspens depuis l’annulation de l’attribution de la concession à ADT en 2017.
 
Cette fois-ci, ce devrait être la bonne. L’avis d’appel public à la concurrence pour la concession de l’aéroport de Tahiti-Faa’a a été publié vendredi au Journal officiel de la Polynésie française par le ministère en charge des Transports et la direction générale de l’aviation civile à Paris. L’actuelle concession pour la gestion des aéroports d’Etat de Tahiti-Faa’a, Raiatea, Bora Bora et Rangiroa avait été annulée en 2017 à la suite d’un recours de près de six ans intenté par la mairie de Faa’a pour « absence de publicité et de mise en concurrence ». La décision prévoyait à l’époque une « injonction » à l’Etat de « résilier le contrat de concession conclu avec la société Aéroport de Tahiti (ADT) en 2011, dans un délai de 12 mois à compter de la notification du présent arrêt ».
 
Mais depuis, la situation a bien évolué avec notamment l’annonce par le gouvernement central à Paris de la rétrocession des aérodromes d’Etat de Bora Bora, Raiatea et Rangiroa qui doit intervenir courant 2020. La nouvelle procédure de mise en concurrence, lancée en 2018, a donc été abandonnée, puisqu’elle portait sur le transfert des quatre aéroports. Ce nouvel appel d’offre ne porte donc plus aujourd’hui que sur l’aéroport de Tahiti-Faa’a, pour une valeur totale du marchée tout de même estimée à 155 milliards de Fcfp.

L’extension de l’aérogare est prévue

Dans le détail, le marché porte sur le « développement, l’entretien-renouvellement et l’exploitation des terrains, ouvrages, bâtiments, installations, matériels, réseaux et services de l’aérodrome de Tahiti-Faa’a ». Comme évoqué ces dernières semaines par Edouard Fritch, l’avis précise que « le concessionnaire devra réaliser en début d’exécution du contrat de concession un programme de travaux initiaux, comprenant notamment la rénovation et l’extension à l’Est de l’aérogare, l’augmentation de la capacité des parkings voitures et le doublement du canal de drainage. Le montant estimatif du programme de travaux initiaux, qui sera précisé dans les documents de consultation, s’élève à environ 4,7 milliards de Fcfp. » En revanche, pas de trace de la demande d’Edouard Fritch à l’Etat pour que le futur concessionnaire reprennent l’entretien et l’exploitation des 46 aérodromes de la Polynésie…
 
Enfin, l’avis indique également que : « le concessionnaire réalisera les investissements nécessaires à l’aménagement, au développement et en particulier au maintien aux normes de l’aérodrome. L’aérodrome est ouvert à la circulation aérienne publique. Le concessionnaire sera substitué au précédent concessionnaire dans un certain nombre de contrats et notamment d’autorisations d’occupation temporaire avec les occupants de l’aérodrome (AOT). Il sera également habilité à délivrer de nouvelles AOT sur l’emprise concédée. »
 
Les offres devront être déposées au plus tard le 6 janvier 2020.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Dimanche 17 Novembre 2019 à 15:18 | Lu 6938 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus