Tahiti Infos

L'académie de danse Fayn renoue avec la Nouvelle-Zélande


Turid Revfeim avec les élèves du centre Fayn. Crédit : Mike Leyral.
Turid Revfeim avec les élèves du centre Fayn. Crédit : Mike Leyral.
TAHITI, le 25 mai 2023 - Dans un souci d’ouverture, l’académie de danse Annie Fayn a tissé des liens depuis plusieurs années avec la New Zealand School of Dance. La pandémie a mis en veille les échanges. Ils reprennent avec la venue de Turid Revfeim, ancienne et célèbre danseuse de ballet, aujourd'hui chorégraphe, directrice artistique et professeure de ballet du Royal New Zealand Ballet.

L’académie de danse Annie Fayn a pour objet principal de promouvoir l’art de la danse par le biais du spectacle en privilégiant les échanges artistiques avec d’autres groupes. Attachée à ce principe, elle a, depuis quelques années, tissé des liens avec la New Zealand School of Dance en organisant régulièrement des rencontres internationales. La New Zealand School of Dance est l’école nationale de Nouvelle-Zélande. Basée à Wellington, elle bénéficie d’une renommée internationale. De ses rangs sont sortis les meilleurs danseurs du Royal New Zealand Ballet.

Nous avons toujours prôné l’ouverture sur le Pacifique car nous partageons des valeurs artistiques, académiques et culturelles”, explique Marion Fayn, la directrice de l’académie. Les échanges avec la New Zealand School of Dance permettent de sensibiliser les jeunes à la danse et à tout ce que cet art peut apporter en termes de performance physique, création libre et apprentissage des valeurs. Ces échanges ont d’ores et déjà produit leurs fruits puisque certains élèves de l’établissement, comme Florian Teatiu, ont eu l’opportunité d’y suivre leur cursus scolaire avant d’entamer des carrières professionnelles qui leur ont ouvert les portes de plus grandes scènes.

Marion Fayn, directrice de l’académie de danse Fayn, insiste sur l’impact positif des échanges internationaux et de l’ouverture de son académie au Pacifique.
Marion Fayn, directrice de l’académie de danse Fayn, insiste sur l’impact positif des échanges internationaux et de l’ouverture de son académie au Pacifique.
Une grande carrière internationale

La pandémie de Covid 19 a perturbé ces échanges, mais ils reprennent avec la venue à Tahiti de Turid Revfeim. Née à Auckland, elle a été acceptée à la National Ballet School (maintenant NZSD) en 1979. Après avoir obtenu son diplôme et fait une tournée avec le Royal New Zealand Ballet (RNZB) dans Casse-Noisette et Giselle, elle s’est rendue en Europe. Elle y a passé quatre ans comme soliste avec le Theater der Stadt Koblenz en Allemagne. Elle a également dansé au prestigieux Bayreuther Festspiele chaque été de 1982 à 1986. Turid Revfeim a rejoint le Royal New Zealand Ballet en 1986 et a été promue soliste en 1993.

Elle a obtenu un Bachelor of Arts tout en dansant avec la compagnie, et en 1997, elle a travaillé comme assistante de répétition et régisseuse pour la compagnie de danse Éric Languet. Elle a pris sa retraite de la danse en 1999, pour devenir coordonnatrice artistique de la RNZB. La compagnie a réalisé quatre de ses œuvres : Si Supieras en 2004 et 2005, Three over Four et Bernarda Alba’s House en 1999, et Kleines Requiem en 2000. En 2003, elle a été nommée maîtresse de Ballet RNZB. “Elle connaît parfaitement son pays ainsi que la danse en Nouvelle-Zélande”, précise Marion Fayn.

Turid Revfeim animera une masterclass en danse classique du 21 au 27 mai pour une cinquantaine d’élèves dès la fin du cycle 1 (9-10 ans). Ce format permet un partage d’expérience et de savoir-faire entre l’invitée et les élèves. Il permet de prendre du recul par rapport à ses pratiques et de s’ouvrir à d’autres horizons. Au-delà de la technique, c’est toute une philosophie que cette danseuse au parcours remarquable saura transmettre.

Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 25 Mai 2023 à 16:52 | Lu 979 fois