Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L’Unsa contre la cotisation des fonctionnaires d’Etat à la CPS



Tahiti, le 17janvier 2020 – Dans un communiqué diffusé jeudi, la secrétaire générale de l’Unsa en Polynésie, Diana Yieng Kow, conteste les conclusions du rapport de la mission d’appui de l’Etat Igas-Iga-IGF, favorable à l’affiliation des fonctionnaires d’Etat à la CPS et « s’oppose fermement » à une telle réforme.
 
Dans un communiqué diffusé jeudi, la secrétaire générale de l’Union nationale des syndicats autonome (Unsa) en Polynésie, Diana Yieng Kow, a réagi aux recommandations du rapport Igas-Iga-IGF, révélées lundi par Tahiti Infos, qui estime « souhaitable » la cotisation des fonctionnaires d’Etat à la CPS pour la maladie. « Une remise en contexte s’impose », indique la secrétaire générale de l’Unsa, pour qui les conclusions de la mission d’appui de l’Etat « concourent à donner une fausse représentation des liens qui unissent les fonctionnaires d’État et la CPS ».
 
« Croire que l’apport des cotisations des fonctionnaires d’État réglera le déficit chronique de la branche maladie CPS est un faux débat. Il y a les cotisations, certes, mais aussi les charges en conséquence », affirme le communiqué de l’Unsa, en réponse à la mission de l’Igas-Iga-IGF qui estimait à 1,7 milliard de Fcfp le « financement complémentaire » de la CPS « si les fonctionnaires et pensionnés de l’Etat y étaient affiliés ».
 
 

L’Unsa conteste les conclusions de la mission de l’Etat

« Contrairement à ce qui est allégué, le fonctionnaire d’État ne profite pas d’avantages offerts par la CPS. Bien au contraire, la sécurité sociale rembourse intégralement les frais avancés par la CPS. (…) En effet, le système de compensation financière entre les deux caisses (CPS et SS) est profitable à la CPS dans la mesure où cette dernière facture à la sécurité sociale des frais de gestion pour le travail occasionné ».
 
Rappelons que sur ce point, le rapport de la mission d’appui de l’Etat indiquait à l’inverse que les fonctionnaires d’Etat « bénéficiaient d’une prise en charge selon les règles de la CPS, qui sont pour certaines plus favorables qu’en métropole », et ceci malgré l’explosion tarifs des soins du CHPF pour les ressortissants de la Sécu. Le rapport qui pointait également le fait que la gestion administrative des remboursements réciproques de la CPS à la Sécu était « complexe » et « source de contentieux », et que le « pilotage à vue » des accords de coordination entre les deux caisses générait « d’importants risques financiers avérés ».
 
Enfin, l’Unsa souligne la participation des fonctionnaires d’Etat à la CST et rappelle en conclusion son attachement fort à la sécurité sociale « comme élément statutaire de la fonction publique de l’État ». « Notre fédération s’oppose fermement à toute volonté d’affiliation à la CPS. Cette opération s’apparente aux prémices du transfert de la masse salariale de l’État vers le Pays », conclut le communiqué de l’Unsa.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Dimanche 19 Janvier 2020 à 21:57 | Lu 5977 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus