Tahiti Infos

L'Italie fête ses deux titres


Paris - AFP - le 1er août 2021 - L'Italie fêtait hier les deux titres olympiques inattendus, remportés à Tokyo dans le saut en hauteur par Gianmarco Tamberi et surtout sur le 100 m, la distance-reine de l'athlétisme, par Lamont Marcell Jacobs.

“Je suis fier de vous, je vous ai suivis. Vous honorez l'Italie”, a déclaré aux deux athlètes le chef du gouvernement Mario Draghi qui a téléphoné directement sur le portable du président du Comité olympique italien Giovanni Malago, selon des sources de la présidence du conseil des ministres.
 
L'annonce de ces deux médailles d'or a été accueillie par les applaudissements des députés italiens engagés dans des votes de dernière minute avant la pause estivale du Parlement.
Aussi bien Jacobs que Tamberi sont des membres du club sportif de la police nationale, les "Fiamme oro", et naturellement le chef de la police et la ministre de l'Intérieur, Luciana Lamorgese, ont immédiatement salué l'exploit.
“Félicitations à Gianmarco Tamberi et Lamont Marcell Jacobs pour les historiques médailles d'or à peine conquises aux Jeux olympiques de Tokyo”, a déclaré la ministre dans un communiqué.
“Il s'agit de succès offrant une immense satisfaction et une grande fierté pour l'ensemble du sport italien et pour les Fiamme oro”, a ajouté Mme Lamorgese.
 
Jacobs, relativement inconnu sur la scène internationale, a remporté le 100 m en 9 sec 80, nouveau record d'Europe, succédant ainsi à la légende du sprint Usain Bolt, triple champion olympique.
 
C’est le premier titre olympique et même le premier podium sur 100 m pour un Italien. La légende Pietro Mennea avait été champion olympique mais sur 200 m en 1980 à Moscou. 
 
Gianmarco Tamberi a en revanche partagé l'or du saut en hauteur avec son ami, le Qatari Mutaz Essa Barshim, les deux hommes ayant partagé un sort semblable et étant revenus de graves blessures aux chevilles.
“Quand il était petit, je lui disais qu'il rejoindrait Usain Bolt et nous sommes en train d'y arriver. Le prochain objectif c'est le record du monde. Et il y parviendra, si ce n'est pas cette année, ce sera l'année prochaine”, a déclaré sa mère, Viviana Masini, interrogée par une station radio, selon l'agence AGI.
 
De l'extrême droite à l'extrême gauche, tous les partis sans exception ont salué l'exploit des deux Italiens, moins d'un mois après le sacre de la “Nazionale” à l'Euro de football.
“Fiers de vous”, a écrit Giorgia Meloni, cheffe du parti d'extrême droite Fratelli d'Italia, “deux (médailles d')or en dix minutes, nous sommes fiers de vous Gianmarco et Marcell Jacobs”, a tweeté Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite).
“Une page d'histoire, des larmes de fierté et d'émotion. Que c'est beau le sport et les JO. Vive l'Italie” a tweeté pour sa part l'ex-chef du gouvernement de gauche, Matteo Renzi.
 

Rédigé par AFP le Dimanche 1 Août 2021 à 19:21 | Lu 101 fois