Tahiti Infos

L'ILM va pouvoir étudier la teneur en CBD et THC du pakalolo


Tahiti le 28 juin 2023. Une convention a été signée mardi pour autoriser l'institut Louis Malardé à étudier le pakalolo et réaliser des analyses sur les teneurs en cannabinoïdes (CBD et THC).
 
Ce mardi 27 juin, Hervé Leroy, procureur de la République, Philippe Babdor, directeur territorial de la Police nationale par intérim et Teama Richmond, directeur général par intérim de l’Institut louis malardé (ILM) ont signé, en présence de Yannis Céran- Jérusalemy, directeur de cabinet du ministre de la Santé et de Edouard Suhas, responsable du laboratoire de recherche sur les substances naturelles et médicinales de l’ILM, une convention relative à la mise à disposition d’échantillons de cannabis ayant fait l’objet d’une saisie judiciaire et d’un scellé dans le cadre du programme « Porinetia Pakalolo Screening ».
 
Au travers de cette convention et dans le strict respect des conditions et protocoles déUinis par les parties, l’ILM sera autorisé à réaliser des analyses sur les teneurs en cannabinoïdes (CBD et THC) des plants de pakalolo circulant en Polynésie française.
 
Cette signature intervient un an après le feu vert du pays en la matière. Le programme, développé en 2018, avait été brutalement arrêté par la crise Covid.
 
En avril 2022, Radio 1 expliquait que 500 grammes de pakalolo par mois seraient analysés génétiquement sur la base des saisies réalisées par la police et la gendarmerie. A terme, ces analyses pourraient creuser les fondations d'une filière locale si la législation en la matière évolue dans ce sens.
 

Rédigé par Bertrand PREVOST le Mercredi 28 Juin 2023 à 23:54 | Lu 3132 fois