Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'Hadopi "n'a pas d'avenir", selon Didier Mathus, membre pressenti



L'Hadopi "n'a pas d'avenir", selon Didier Mathus, membre pressenti
PARIS, 5 janvier 2012 (AFP) - L'Hadopi, la haute autorité chargée de la lutte contre le téléchargement illégal, "n'a pas d'avenir", estime jeudi dans un entretien à Libération le député socialiste Didier Mathus, qui devrait prochainement siéger au collège de l'institution.

Selon la presse, le président socialiste du Sénat, Jean-Pierre Bel, devrait désigner le député de Saône-et-Loire, connu pour ses positions anti-Hadopi, pour remplacer le sénateur UMP de la Loire Michel Thiollière, dont le mandat est arrivé à échéance.

"Jean-Pierre Bel souhaite afficher une position symbolique", explique M. Mathus à Libération.

"Le Sénat devait nommer quelqu'un, autant que ce soit un combattant. Je n'ai pas pour autant changé de position vis-à-vis de l'Hadopi, qui pour moi n'a pas d'avenir", dit-il.

"La répression ne marche pas et ne marchera jamais", estime M. Mathus, selon qui cette idée est "déjà une réalité dans "les couloirs de l'Assemblée nationale et au ministère de la Culture", même si celui-ci est "obligé de soutenir les décisions du gouvernement".

Interrogé pour savoir si l'abrogation d'Hadopi figurera dans le programme de François Hollande, dont il est le conseiller sur les enjeux numériques de la culture, M. Mathus se montre cependant prudent.

"L'abrogation est aujourd'hui la position partagée par tous les spécialistes autour de lui, mais on verra...", indique-t-il.

Les mandats de trois membres de la Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet (Hadopi) sont arrivés à échéance.

Outre M. Mathus, deux nouveaux membres doivent être nommés, respectivement par le président de la Cour des Comptes, Didier Migaud, et par la présidente du Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique, Sylvie Hubac.

Rédigé par AFP le Jeudi 5 Janvier 2012 à 06:09 | Lu 475 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies