Tahiti Infos

L’État teste ses capacités en cas de cyclone


PAPEETE, le 24 octobre 2019 - Après l’opération « Marara 2019 » qui a eu lieu mercredi à Rangiroa, place à l’exercice cyclone du Haut-commissariat. La salle de réunion du troisième étage s’est transformée en poste de commandement, le temps d’une journée. L’objectif, se préparer à l’arrivée d’un cyclone au fenua et les actions à mettre en place.

Chaque année, le Haut-commissariat organise un exercice cyclone. Cette opération consiste à préparer diverses structures face à l’arrivée d’un cyclone au fenua. Parmi elles, on retrouve, Météo France, les services de l’État, les forces armées et les services du Pays.

Au troisième étage du Haut-commissariat, un poste de commandement a été installé dans la salle de réunion. C’est au sein de ce poste, dirigé par le haut-commissaire, que sont prises les décisions. C’est là que le haut-commissaire décide ou pas de déclencher l’alerte cyclonique, en fonction de la situation sur le terrain.

Jeudi, les équipes ont simulé la présence d’un cyclone sur le territoire qui se dirige vers le Sud-Ouest et qui devrait toucher les Îles du Vent et les Australes.

Le poste de commandement organise donc les opérations à mettre en place sur le terrain avec, bien entendu, la collaboration des communes et de différents intervenants (police, pompiers…).



le Jeudi 24 Octobre 2019 à 19:03 | Lu 1193 fois