Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L’Etat et les communes insistent sur l’enjeu de la sécurité



Tahiti, le 15 janvier 2020 – Que ce soit à l’occasion des vœux à la presse du haut-commissaire mercredi matin, ou de la réunion des communes disposant de conseils locaux de prévention de la délinquance dans l’après-midi, le représentant de l’Etat et les élus communaux ont fait part de leurs préoccupations concernant la sécurité, notamment en ce qui concerne la violence et les stupéfiants.
 
A l’occasion de ses voeux à la presse mercredi matin, le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, est longuement revenu sur le sujet de la « sécurité au sens large » en Polynésie française. Après une visite de terrain dans un quartier de Pirae la veille, le représentant de l’Etat a insisté notamment sur les thèmes de la sécurité routière et des stupéfiants avec bien évidemment la problématique du trafic et de la consommation d’ice. Le haut-commissaire a insisté sur l’intérêt de l’action de proximité avec le relai des forces de l’ordre au plus près des populations, mais aussi des associations et des églises qui « ont un rôle important à jouer en la matière ».
 
Des chiffres précis de la délinquance en Polynésie française seront diffusés fin janvier. Sur ce point, le haut-commissaire souhaite la « transparence » la plus absolue. Et sans dévoiler le détail de ces chiffres, Dominique Sorain a indiqué que les grandes lignes de l’évolution des statistiques en 2019 faisaient a priori ressortir une délinquance contenu pour ce qui relève de l’atteinte aux biens –les vols- mais une augmentation des violences volontaires et des violences intrafamiliales, qui restent l’un des points noirs de la délinquance au fenua.
 
Les communes impliquées
 
Mercredi après-midi, le haut-commissaire a consulté les communes qui ont mis en place un conseil local de sécurité et prévention de la délinquance (CLSPD) pour identifier leurs priorités locales en matière de délinquance ainsi que leurs besoins en matière d’organisation et de coordination avec les forces de la sécurité intérieure.
 
Dans un communiqué diffusé dans l’après-midi, les services de l’Etat ont indiqué qu’au cours de cette réunion, co-présidée par la vice-procureur Elise Torabi, les élus ont exprimé leur forte préoccupation concernant la consommation et l’augmentation des trafics de stupéfiants. Ils ont également fait part de leur inquiétude en ce qui concerne la recrudescence des violences dans certains quartiers de leur commune.
 
À ce titre, les élus communaux souhaitent renforcer considérablement la coordination avec les forces de l’ordre et amplifier l’implication de tous les acteurs qui interviennent auprès des jeunes et des publics fragiles pour mettre en place une approche globale au contact des problématiques quotidiennes constatées sur le terrain.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mercredi 15 Janvier 2020 à 22:06 | Lu 1155 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Janvier 2020 - 19:00 Stockage dernier cri à la centrale d’Uturoa

Mardi 28 Janvier 2020 - 18:53 L’abattoir de Raiatea se débat

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019