Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'Etat envoie les renforts



Tahiti, le 30 août 2021 – Après les appels répétés à la solidarité nationale ces derniers jours, le haut-commissaire a annoncé lundi sur Polynésie la 1ère l'envoi "d'une centaine de personnels soignants" de métropole à compter de jeudi en Polynésie française.
 
Changement de ton lundi du côté de l'Etat après les nombreux appels lancés en fin de semaine dernière par le Centre hospitalier de la Polynésie française. Outre la photographie de la nef de l'hôpital avec le message adressé directement au Président de la République vendredi par le Centre hospitalier -et l'appel du président Edouard Fritch aux forces divines samedi- les responsables de l'établissements avaient également clairement exprimé ces derniers jours les besoins de l'établissement à "200 soignants" supplémentaires pour faire face principalement à la saturation du service de réanimation monté lundi à 48 patients à Taaone et 11 dans les hôpitaux périphériques.
 
Alors que le ministre de la Santé à Paris, Olivier Véran, chiffrait dimanche à "900 professionnels de santé" les renforts envoyés en Martinique et en Guadeloupe depuis le début de la dernière vague épidémique liée au variant Delta, le gouvernement central s'agitait dès ce week-end pour répondre aux comparaisons grandissantes sur la différence de traitement avec les 27 soignants de la réserve sanitaire envoyés en Polynésie française ces deux dernières semaines.
 
"Une centaine de personnels soignants"
 
Finalement, c'est le haut-commissaire Dominique Sorain qui a pris la parole lundi soir pour annoncer sur l'antenne de Polynésie la 1ère l'envoi de "renforts supplémentaires" dès cette semaine. "C'est certainement à ce stade, une centaine de personnels soignants qui vont arriver jeudi. Donc on ne peut pas dire que l'Etat, que la métropole, se désintéresse de la situation en Polynésie, loin de là, on l'a vu depuis le début de la crise", a martelé Dominique Sorain. De nouveaux soignants qui seront principalement déployés sur le service de réanimation de l'hôpital "pour augmenter le nombre de lits", mais aussi dans les hôpitaux périphériques.

"La santé relève de la compétence du Pays, mais l'Etat intervient pour la santé en apportant des renforts, des vaccins, des médicaments…", poursuit le représentant de l'Etat en Polynésie, évoquant également l'aide économique apportée par Paris. "Sur l'aide aux entreprises, ce n'est pas de la compétence de l'Etat non plus. Mais au titre de la solidarité, il y a le fonds de solidarité pour les entreprises. C'est 23 milliards de Fcfp, ce matin, qui ont été versés depuis le début de la crise. Donc on ne peut pas dire que l'Etat n'est pas là. C'est ça la solidarité nationale, c'est ça la République."
 
Sur la différence avec la situation aux Antilles, Dominique Sorain a également précisé lundi qu'il avait fallu "du temps pour travailler sur ce sujet" au fenua. "On a les premières équipes qui sont arrivées le 15 et le 25, je répète que l'état d'urgence sanitaire, c'est depuis le 11 août ici. On n'est pas exactement dans le même pas de temps qu'aux Antilles, qui sont des départements plus peuplés que la Polynésie."
 
38 morts en trois jours
 
Du côté des autorités sanitaires locales, on confirmait lundi que l'objectif de ces renforts est principalement d'absorber la situation de saturation des lits en réanimation et d'ouvrir de nouvelles places à l'hôpital. Lundi, la Polynésie dénombrait 38 nouveaux décès en trois jours, portant à 423 le nombre total de décès liés au Covid en Polynésie depuis le début de la crise et à 279 le nombre de morts depuis le début de la seconde vague en juillet.
 

Le fonds de solidarité national maintenu pour l'Outre-mer

L'Etat envoie les renforts
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé lundi la suppression au 30 septembre du dispositif national du Fonds de solidarité, sauf pour les territoires ultra-marins "encore soumis à des obligations de fermeture". Le ministre a assuré que les départements et territoires d'outre-mer "peuvent compter sur le soutien de l'Etat et qu'à partir du moment où ils sont les seuls à continuer à être soumis à des obligations de fermetures administratives, ils continueront à bénéficier de l'intégralité des dispositifs prévus par l'Etat."
 
La semaine dernière, l'Etat avait déjà assuré que le fonds de solidarité serait lui aussi maintenu et réajusté pour la Polynésie française. Les modalités exactes doivent être communiquées dans les jours à venir. Le haut-commissaire a tenu à rappeler lundi que les dépenses liées au fonds de solidarité s'élevaient aujourd'hui à "23 milliards de Fcfp" au fenua…
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 30 Août 2021 à 21:11 | Lu 4161 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers