Tahiti Infos

L'Equateur réduit sa dette en s'engageant pour la protection de la nature


Carlos Espinosa / AFP
Carlos Espinosa / AFP
Quito, Equateur | AFP | mardi 09/05/2023 - Annulation de dette contre protection de la nature: l'Equateur a obtenu la réduction d'environ un milliard de dollars de sa dette extérieure commerciale, s'engageant en contrepartie à allouer 450 millions de dollars à la conservation des îles Galapagos, a-t-on appris mardi de source officielle.

L'accord, avec comme parties prenantes notamment le Credit Suisse et la BID (Banque interaméricaine de développement), a été présenté par cette dernière comme le "plus grand échange au monde de dette en faveur de la protection de la nature".

"La dette actuelle d'environ 1,63 milliard de dollars a été échangée contre une nouvelle dette de 656 millions de dollars", a indiqué le ministre de l'Economie, Pablo Arosemena, lors d'une conférence de presse au siège de la présidence à Quito.

Sur ces "économies" d'environ un milliard de dollars, quelque 450 millions devront être consacrés à la protection et à la conservation des Galapagos, archipel équatorien du Pacifique à la flore et à la faune uniques au monde.

La BID a accordé une garantie au pays pour 85 millions de dollars, tandis que l'agence gouvernementale américaine Development Finance Corporation (DFC) a fourni une assurance contre le risque politique pour 656 millions de dollars.

En outre, un groupe de 11 assureurs privés "fournit plus de 50% de réassurance pour faciliter le projet", a indiqué le Credit Suisse, banque qui a organisé l'opération.

Un "+Bon marin Galapagos+ a été utilisé pour financer la conversion de la dette" pour un montant exact de 1,628 milliard de dollars d'obligations internationales émises par l'Equateur, en une "facilité de crédit de 656 millions de dollars", a expliqué cette banque, qui sera désormais le créancier du pays sud-américain pour ce passif.

Ce mécanisme inédit permet à l'Equateur de "racheter la dette publique existante à de meilleures conditions", ce qui se traduit par une économie de 1,126 milliard de dollars dans l'annulation de son passif.

La transaction concerne 3% de la dette extérieure totale de l'Equateur (48,129 milliards de dollars en février). Le gouvernement équatorien a lui aussi qualifié cette opération de "plus grand échange de dettes au monde en faveur de la nature".

"Renforcer les zones protégées"

Les îles Galapagos, situées à 1.000 km de la côte équatorienne, sont un paradis de la biodiversité avec une faune unique. Elles tirent leur nom des tortues géantes qui y vivent. Leur écosystème fragile est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité et a inspiré au scientifique anglais Charles Darwin sa théorie de l'évolution des espèces au XIXe siècle.

Cet accord permettra de "renforcer les zones protégées des Galapagos, à savoir ses deux réserves marines et le parc national, en donnant la priorité à la surveillance, au contrôle et aux patrouilles, avec comme objectif de garantir l'intégrité des principaux écosystèmes marins de l'archipel, en particulier les espèces migratrices en danger critique d'extinction telles que le requin-baleine et le requin-marteau, ainsi que les tortues de mer", a précisé le ministère de l'Environnement dans un communiqué.

"L'échange dette-nature est une étape historique qui marque un avant et un après dans le développement environnemental et économique du pays", a souligné le ministre de l'Environnement, Jose Antonio Davalos.

"Ce mécanisme financier témoigne de la ferme volonté de l'Equateur de s'engager dans une transition verte vers une économie productive, inclusive et durable", selon le gouvernement.

Loin des Galapagos, le pétrole exploité dans la partie amazonienne du pays reste néanmoins l'angle mort de cet accord. Le brut est le premier produit d'exportation équatorien, à raison de près de 500.000 barils par jour, avec depuis des dizaines d'années des accusations de pollution à grande échelle.

En arrivant au pouvoir en 2021, le président Guillermo Lasso a promis de doubler la production jusqu'à un million de barils par jour.

le Mercredi 10 Mai 2023 à 05:54 | Lu 351 fois