Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'Australie travaille à un renforcement des sanctions contre Moscou



SYDNEY, 8 août 2014 (AFP) - L'Australie, visée par l'embargo russe sur les produits alimentaires occidentaux, a annoncé vendredi un prochain renforcement de ses sanctions contre Moscou pour son soutien aux séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine.

"Nous travaillons à un renforcement des sanctions. Le seul moyen pour la Russie d'éviter de nouvelles sanctions est de renoncer à ce à quoi elle semble se préparer", a déclaré le Premier ministre australien Tony Abbott lors d'une conférence de presse à Sydney.

Les Occidentaux s'alarment en effet de la présence militaire croissante de la Russie à la frontière ukrainienne, prélude, selon eux, à une intervention pour des prétextes humanitaires.

L'Australie avait participé au premier train de sanctions contre Moscou mais, contrairement aux Américains et aux Européens, n'avait pas annoncé de nouvelles mesures après la destruction en vol d'un avion de Malaysia Airlines abattu le 17 juillet au-dessus de l'Ukraine, en territoire rebelle. 298 personnes, dont 38 Australiens, avaient péri dans la catastrophe.

Moscou a rendu publique jeudi sa riposte aux nouvelles sanctions occidentales: embargo pendant un an sur les importations de nombreux produits agroalimentaires des pays la sanctionnant. Sont concernés le boeuf, le porc, la volaille, le poisson, le fromage, le lait, les légumes et les fruits en provenance des États-Unis, de l'Union européenne, de l'Australie, du Canada et de la Norvège.

Les exportations alimentaires de l'Australie vers la Russie représentent quelque 310 millions de dollars australiens (215 millions d'euros) par an.

"Soyons clairs, la Russie est le persécuteur. La Russie est un grand pays qui tente de persécuter un petit pays", a insisté M. Abbott.

mfc/grk/kjl/gab/pt

Rédigé par () le Jeudi 7 Août 2014 à 22:18 | Lu 326 fois






1.Posté par alvaro le 08/08/2014 00:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M. Tona Abott, soyez plus au courant de la situation politique de l'Ukraine avant de prendre des décisions inaproppriées. Il n'y a pas seulement qu'un persécuteur d'un coté et un persécuté de l'autre.
Dans un autre ordre d'idées on pourrait, comme le font beaucoup de pays, vous accusez de persécuter les "arrivants islamistes sur les boat-people" en ne les autorisant pas à se réfugier dans votre pays.
Le monde qui réfléchit comprend pourquoi vous le faites, alors tâchez de vous mettre dans la peau des séparatistes russes qui ne veulent à aucun prix la domination de l'Ukraine qui est, elle, corrompue jusqu'à la moelle épinière.
Cet engrenage est un héritage des anciennes possessions territoriales soviétiques, mal réparties lorsque le bloc communiste s'est désagrégé. Par la poussée des Occidentaux, Poutine est pris dans un étau car il peut difficilement laisser tomber le peuple russe situé en Ukraine.
Ne pas voir plus loin que le bout de son nez est de mauvaise augure!

2.Posté par Roro LEBO le 08/08/2014 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ alvaro
100% d'accord avec toi...
les russes ne sont pas les pires dans le monde...
Le futur sera triste dans quelques années.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués