Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'Arago à l'école



Nuku Hiva, le 17 octobre 2020 - Profitant de sa présence au nord de la Zone économique exclusive de la Polynésie française, l’Arago a fait escale dans l’île marraine du patrouilleur, notamment pour y rencontrer les élèves des classes de 3e du collège de Taiohae.
 
Le patrouilleur de service public (PSP) Arago a appareillé de la base navale de Papeete il y a une semaine pour Nuku Hiva, afin de mener une mission de surveillance maritime et de police des pêches dans la Zone économique exclusive (ZEE) de la Polynésie française. Des contrôles s'inscrivant dans le cadre de la Convention sur la pêche dans le Pacifique central et occidental ont été effectués en haute mer.
 
Le déploiement régulier du patrouilleur et la bonne coordination des moyens aéromaritimes de la marine nationale permettent de dissuader les pêcheurs étrangers de s'aventurer dans la ZEE de la Polynésie française pour y pêcher des espèces protégées, entre autres. L'équipage n'hésite pas non plus à s'ouvrir à la population pour créer des liens, et dans ce cadre il est parti à la rencontre de élèves des classes de 3e du collège de Taiohae : "Si nous intervenons au collège, explique le commandant en second, Sébastien, c’est pour transmettre le message de la mission de l’Arago et expliquer plus généralement ce que font les forces armées sur le territoire. Nous sommes sur notre île marraine et il est important d’entretenir le lien entre l’armée et la nation".
 
  
Mais la mission du patrouilleur ne s'arrête pas là : "Nous sommes ici aussi pour faire du recrutement en présentant ce que la marine nationale peut offrir en guise de carrière, explique le commandant en second. Pour que demain peut-être, une vocation naisse. D’ailleurs la visite du bateau que nous avons proposée aux élèves aujourd’hui peut conforter cette idée et faire mûrir chez ces jeunes adolescents l’envie de rentrer dans la marine, que ce soit par l’intermédiaire des contrats polynésiens qui existent ou sur des contrats plus larges en métropole".

L'Arago en mission
 
Le patrouilleur de la marine nationale Arago tient son nom d’un physicien et astronome de la première moitié du XIXe siècle : François Arago. Ce dernier fut par ailleurs ministre de la guerre et de la marine en 1948.
Le patrouilleur actuellement basé en Polynésie est le troisième navire de la marine française à porter le nom d'Arago. En effet, lui ont précédé un sous-marin en service pendant la Première Guerre mondiale, puis un destroyer d’escorte de 1968 à 1974. L’actuel Arago a quant à lui été armé en 1991, il s’agit d’un ancien bâtiment hydrographique devenu patrouilleur en 2002. Il compte à son bord 35 marins, mesure 60 mètres de long et pèse 950 tonnes. Sa vitesse maximale est de 16 nœuds.
Il a pour mission le sauvetage des personnes, la sécurité et la surveillance de la navigation, l'information des navigateurs, la sécurité des loisirs nautiques, la lutte contre les mouvements illicites, l'assistance aux pêches et contrôles, le maintien de l'ordre en mer, ou encore la lutte contre la pollution.

Rédigé par Marie Laure le Samedi 17 Octobre 2020 à 14:33 | Lu 512 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Novembre 2020 - 07:38 Les pensions à l'heure du bilan

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus