Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'Alliance du Pacifique défend le libre échange pour combattre les inégalités sociales



L'Alliance du Pacifique défend le libre échange pour combattre les inégalités sociales
CALI (Colombie), 23 mai 2013 (AFP) - L'Alliance du Pacifique, un bloc commercial récent regroupant la Colombie, le Mexique, le Chili et le Pérou, a défendu le libre-échange comme outil pour combattre les inégalités sociales, lors de son VII sommet, organisé jeudi dans la localité de Cali, à 500 km au sud-ouest de Bogota.

Hôte du sommet, le chef d'Etat colombien Juan Manuel Santos, qui a reçu à cette occasion la présidence tournante de l'organisation, a souligné qu'aucun des idéaux des pays membres "n'avaient de valeur s'ils ne se traduisaient pas par le bien-être, la création d'emploi et la prospérité".

Son homologue péruvien Ollanta Humala a jugé que la "réduction des inégalités" constituait le "grand défi" de l'Amérique latine et l'Alliance du Pacifique une "opportunité en ces temps de crise mondiale", tandis que le président mexicain Enrique Peña Nieto affirmait qu'une croissance économique soutenue" la meilleur réponse face à la pauvreté.

Créée en juin dernier, l'Alliance, qui représente un marché de plus de 215 millions de consommateurs avec un PIB total de plus de 2.000 milliards de dollars, la moitié du commerce latino-américain, vise à créer les conditions du libre échange entre ses membres, mais aussi à ouvrir ces pays sur les marchés de la région Asie-Pacifique.

Jusqu'à présent, l'exonération des droits de douanes atteint 90% des échanges commerciaux entre les quatre pays membres qui comptent s'accorder pour l'étendre aux 10% restant.

A la veille de l'ouverture du sommet, la Colombie et le Costa Rica ont signé un traité de libre échange, en prélude à l'intégration du pays d'Amérique centrale au sein du bloc commercial, qui pourrait intervenir d'ici un an.

Outre les présidents des quatre pays membres et du Costa Rica, le président du Guatemala, Otto Perez, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, et le Premier ministre canadien Stephen Harper, ont également participé au sommet, ainsi que des délégations du Japon, d'Australie et de Nouvelle-Zélande.

Rédigé par () le Jeudi 23 Mai 2013 à 14:55 | Lu 351 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués