Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


L'APAJ à la rencontre des victimes de Moorea



Moorea, le 18 février 2021 - Te Rama Ora, un des pôles de l’Association Polyvalente d’Actions Judiciaires (APAJ), a tenu une permanence mercredi à Afareaitu. Le but était de venir en aide aux victimes de diverses infractions pénales de l’île. D’autres permanences sont prévues dans les maries annexes.

L’Association Polyvalente d’Actions Judiciaires (APAJ), plus exactement son pôle Te Rama Ora a tenu une permanence  mercredi dans les locaux de la mairie d’Afareaitu. L’objectif était de venir à la rencontre des victimes d’infractions pénales de l’île afin de les informer et de les conseiller. Pour rappel, Te Rama Ora a pour mission de venir en aide aux victimes d’infractions pénales telles que les vols, les abus de confiance, les escroqueries, les violences volontaires ou encore les violences conjugales. Plusieurs aides leur sont alors proposées comme celle de leur fournir des informations juridiques sur les procédures pénales, de les accompagner pour les audiences, de les accompagner pour la rédaction de leur requête juridique ou encore de leur permettre d’avoir une aide juridictionnelle (prise en charge par l’Etat des frais liés à une procédure judiciaire). "On aide principalement les gens qui ne connaissent pas leur droit dans le cadre d’une audience. Certains sont effrayés lorsqu’ils sont convoqués au tribunal. Ils ne savent pas comment ça se passe. On n’est là pour leur expliquer" explique Hereiti Pol, juriste de Te Rama Ora. En plus de leur travail dans leurs locaux à Papeete, les représentants de Te Rama Ora effectuent également des permanences à Taravao et depuis peu à Moorea. Après la permanence de mercredi à Afareiatu, d’autres sont prévues dans les mairies annexes de Paopao (le 28 avril), de Haapiti (le 23 juin) et de Papetoai (le 25 août). "On se déplace sur Moorea parce qu’il y a une demande sur place. Il y a des dossiers des habitants de l’île qu’on suit. Ceux-là n’ont pas forcément les moyens de se déplacer sur Papeete" ajoute Hereiti. Celle-ci précise aussi que les différents « partenaires » de l’APAJ, tels que la gendarmerie nationale, la Direction de la Sécurité Publique, les services sociaux ou même le tribunal  orientent souvent les personnes victimes d’infraction vers l’APAJ pour se faire aider. La juriste appelle la population à venir les rencontrer pour les prochaines permanences sur l’île. "Il ne faut pas hésiter à venir nous voir. On tient ces permanences pour venir en aide aux gens en détresse qui ont besoin d’être écoutés et d’être informés. C’est gratuit et confidentiel" conclut-elle.

Rédigé par Toatane Rurua le Jeudi 18 Février 2021 à 10:47 | Lu 1246 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus