Tahiti Infos

Kauli Vaast vers les huitièmes de finale au Tahiti Pro, Michel Bourez en repêchage


Kauli Vaast était en démonstration, ce mercredi à Teahupo'o, pour son entrée en lice au Tahiti Pro. (photo : WSL)
Kauli Vaast était en démonstration, ce mercredi à Teahupo'o, pour son entrée en lice au Tahiti Pro. (photo : WSL)
Tahiti, le 17 août 2022 - Kauli Vaast a fait une entrée en lice remarquée, ce mercredi, au Tahiti Pro. Le surfeur de Vairao a dominé sa série du premier tour et s'est qualifié directement pour les huitièmes de finale à Teahupo'o. Moins de réussite en revanche pour Michel Bourez qui devra passer par les repêchages. Vahine Fierro de son côté s'est extirpée des repêchages et retrouvera Carissa Moore en quart de finale. 

Après une première demi-journée de compétition plutôt atone à Teahupo'o mardi, celle de mercredi devait se tenir dans de meilleures conditions météo. Mais il a fallu attendre la mi-journée et la série de Kauli Vaast, qui dispute son deuxième Tahiti Pro, pour que la mâchoire de Hava'e se réveille. Le vent orienté plus au nord et la houle de sud, sud-ouest, offraient des conditions propices au mythique spot de la Presqu'île. Et le surfeur de Vairao, ultra-spécialiste de cette vague, a fait parler pendant 30 minutes toute sa science et sa connaissance de Teahupo'o.  

Vaast fait le show

Si le double vainqueur des Trials a ouvert son scoreboard avec une note de 2.17, il n'a pas tardé pour rectifier le tir. Dès sa deuxième vague Vaast s'offrait son premier tube de la série noté 5.67, lui permettant de prendre la tête du heat avec un total de 7.84. Ses adversaires, l'Australien Ethan Ewing, numéro trois mondial, et le Hawaiien, Baron Mamiya, avaient de leurs côtés plus de mal à trouver leur rythme. 

Ces derniers ont certainement dû apprécier le petit récital donné par le triple champion d'Europe junior. Sur sa troisième vague et en grillant la priorité à ses adversaires, Kauli Vaast s'offrait un tube plus profond récompensé par une note de 6.43, faisant monter son total à 12.10 et mettant en situation de combo ses rivaux australiens et hawaiiens. Mais le meilleur était encore à venir pour le prodige de Vairao. Grâce encore à une parfaite lecture du spot, il s'offrait une quatrième vague, cette fois-ci beaucoup plus formée, pour s'offrir une note de 7.17, pour un total de 13.60. Sois la meilleure note de la journée et de la compétition jusque-là. 

Totalement en confiance et relâché, Kauli Vaast s'est autorisé une petite fantaisie sur sa cinquième vague, en changeant son pied d'appui en plein surf. Parti en "regular" (le pied gauche à l'avant de la planche) sur son take-off, il est revenu en "goofy" (pied droit à l'avant), sa position naturelle, pour sortir de la vague. Un "switch" peu apprécié par les juges qui ne lui permettra pas d'améliorer sa note totale. "J'étais très confiant. J'ai eu deux bonnes vagues au début, puis une troisième et une quatrième. Et puis sur une vague j'ai décidé de partir en regular pour rester plus longtemps dans le tube. Je me suis dit ensuite que j'étais trop profond dans la vague et en backside je ne sais pas pomper pour gagner de la vitesse. Je suis repassé en goofy pour pomper et sortir de la vague", a indiqué Vaast au micro de la WSL. Et au bout des 35 minutes, le Tahitien remportait avec panache sa série et se qualifiait directement pour les huitièmes de finale. 
   

Bourez par la case repêchage aussi, Fierro assure l'essentiel

Difficile entrée en matière, ce mercredi, pour Michel Bourez au Tahiti Pro. (photo : WSL)
Difficile entrée en matière, ce mercredi, pour Michel Bourez au Tahiti Pro. (photo : WSL)
A la suite de Vaast, son ainé, Michel Bourez qui a hérité d'une invitation, a également fait son entrée en lice, ce mercredi. Le Spartan a cependant connu moins de réussite que son cadet. La faute à l'Australien, Jack Robinson, totalement intouchable lors du heat. Le numéro deux mondial s'est offert la bombe du jour avec à la clé une note de 9.43. Ajouter à cela un back-up de 6.83, pour un total de 16.26 et la première place de la série.
 
Bourez pour sa part ne s'est engagé que sur deux vagues, dont une surfée en toute fin de série qui lui a rapporté une note de 6.50, pour un petit total de 6.70. Bien insuffisant donc pour espérer passer directement en huitièmes de finale et c'est donc par la case repêchage que le Spartan devra passer. 

Un tour de repêchage auquel a survécu Vahine Fierro. Opposée à la Réunionaise et à sa partenaire en équipe de France, Johanne Defay, la surfeuse de Huahine a assuré l'essentiel avec une note totale de 6.60 contre 3.20 à son adversaire. Une victoire qui permet à la Tahitienne de se hisser en quarts de finale au Tahiti Pro, où elle sera opposée une nouvelle fois à Carissa Moore. 

A noter que la compétition a été arrêtée très tôt, mercredi. Elle reprendra ce jeudi dès 7 heures avec la quatrième série du premier tour chez les hommes. Une série qui comporte notamment le quintuple vainqueur à Teahupo'o, Kelly Slater. 

le Mercredi 17 Août 2022 à 18:37 | Lu 886 fois