Tahiti Infos

Karl Anihia relaxé en appel


Karl Anihia relaxé en appel
Tahiti, le 4 février 2021 - La cour d'appel a relaxé jeudi le président de l’association Tahiti Herb Culture (THC), Karl Anihia, des faits de provocation à la consommation de stupéfiants pour lesquels il avait été condamné en première instance à trois mois de prison avec sursis. Il lui avait alors été reproché d'avoir planté un pied de paka devant l'assemblée de Polynésie française.  
 
Au terme de plusieurs audiences devant la cour d'appel de Papeete, le président de l'association Tahiti Herb Culture (THC), Karl Anihia, a été relaxé jeudi. Le 31 mars 2020, il avait été condamné à trois mois de prison avec sursis pour avoir planté quelques semaines plus tôt un pied de paka de deux mètres devant l’assemblée de la Polynésie française (APF). Ce geste afin tendait, selon lui, à revendiquer la légalisation du cannabis à usage thérapeutique.
 
Son avocat, Me Édouard Varrod, a salué jeudi une décision "rassurante" : "Notre client a été relaxé au terme d'un parcours judiciaire extraordinairement long. Il avait été condamné en première instance à trois mois avec sursis et a fini par être relaxé devant la cour d'appel. C'est une décision rassurante pour l'état de droit, pour la liberté d'expression aussi car elle démontre que l'on a la liberté aujourd'hui de s'exprimer sur le sujet du cannabis. La cour d'appel a finalement pris en compte la situation politique actuelle autour du cannabis thérapeutique. Il faut savoir que le délit qui était poursuivi date de 1970, c’est-à-dire d'une époque à laquelle il n'y avait pas encore ce débat autour du cannabis que l'on voyait comme une drogue extrêmement dangereuse. Aujourd'hui, la société a évolué, il y a trois millions de consommateurs habituels en France aujourd'hui."
 
 
 

Rédigé par Garance Colbert le Jeudi 4 Février 2021 à 15:17 | Lu 2558 fois