Tahiti Infos

Jeunes entrepreneurs : un programme d'échange pour conquérir l'Europe


Choisissez un pays et un secteur économique pour l'échange entreprenarial européen
Choisissez un pays et un secteur économique pour l'échange entreprenarial européen
PAPEETE, le 14 janvier 2016 - Les entrepreneurs polynésiens qui ont un projet sérieux ou qui ont lancé leur entreprise depuis moins de trois ans peuvent bénéficier d'un programme européen peu connu : Erasmus pour les jeunes Entrepreneurs. Il s'agit de passer un à six mois avec un mentor chef d'entreprise en Europe (voyage payé en partie par l'UE) pour découvrir ce marché et les meilleures pratiques de gestion.

Si en Polynésie ce sont autour de 2400 entreprises qui se créent chaque année, très peu ont le destin de se développer. 150 seulement embauchent un salarié avant la fin de leur première année d'existence, et encore moins tentent leur chance à l'international.

Il faut dire que viser l'étranger depuis Tahiti peut sembler hors de portée pour nos créateurs d'entreprise. Ce qu'il leur faut, c'est prendre confiance, et aussi un petit coup de pouce pour trouver la porte d'entrée sur ces marchés.

C'est là qu'entre en jeu le programme "Erasmus pour les jeunes Entrepreneurs". Erasmus, beaucoup d'étudiants connaissent : il permet aux étudiants de tous les pays européens de partir très facilement en échange universitaire dans un autre pays de l'Union, en profitant d'une bourse européenne. Le principe pour les entrepreneurs est le même : le jeune créateur d'entreprise, qui a un projet bien avancé ou une entreprise créée depuis moins de trois ans, peu partir "se former auprès d’entrepreneurs expérimentés qui gèrent de petites entreprises dans d’autres pays participants. Ils aident le nouvel entrepreneur à acquérir les compétences requises pour gérer une petite entreprise."

UN COUP D'ACCÉLÉRATEUR POUR SON PROJET D'ENTREPRISE

L'échange dure de 1 à 6 mois et est financé en partie par l'Union Européenne. Il est surtout ouvert aux PTOM, et est donc idéal pour de jeunes entrepreneurs polynésiens qui ont une entreprise qui pourrait se développer en Europe. Ils y obtiendront les précieux conseils d'un entrepreneur vétéran, une expérience de terrain dans son secteur, sur un marché déjà mûr, et commencera à développer un solide carnet d'adresse en Europe. C'est le candidat qui choisit le pays et le secteur de l'entrepreneur qui l'accueillera.

Bernard Costa, du Pôle d'innovation Tahiti Faahotu, fait la promotion de ce programme auprès des entrepreneurs polynésiens. Il encourage tous ceux qui sont éligibles et pourraient trouver des débouchés en Europe à remplir les dossiers, et le Pôle d'innovation polynésien est disponible pour les y aider.

Il nous explique que pour participer "il faut juste un projet qui tienne la route. Ça facilite les choses d'avoir déjà trouvé une entreprise industrielle européenne pour vous accueillir, mais le programme Erasmus peut vous proposer des mentors également."

L'EUROPE PREND EN CHARGE UNE PARTIE DES FRAIS

Le gros avantage est que l'Europe prend en charge une partie des frais. Ça permet de plus facilement profiter de cette expérience très enrichissante : "pour les jeunes entreprises qui ont des axes de développement à privilégier, ça leur permet de profiter de cet échange pour se former, étudier un marché potentiel, trouver clients et fournisseurs… Après, pour une entreprise n'ayant pour vocation que de se développer sur le marché polynésien, l'intérêt sera uniquement sur l'expérience de gestion d'entreprise" explique Bernard Costa, qui complète : "ça ne veut pas dire qu'on met entre parenthèse sa jeune entreprise, au contraire. C'est même indispensable pour les jeunes entreprises qui ont des envies de développement vers l'international, l'entreprise qui le parraine va montrer à l'entrepreneur comment fonctionne le marché européen. C'est vraiment l'occasion de booster l'activité et de donner un coup de fouet au développement."

Pour prendre l'exemple d'une jeune entreprise locale qui crée des produits de beauté à base de noni ou de monoi, "ça permettrait de faire un stage chez un petit industriel du cosmétique. Ça lui donnerait l'occasion de développer immédiatement des échanges commerciaux, et aussi d'accumuler de l'expérience pour développer de nouveaux produits à plus haute valeur ajoutée à partir des technologies de l'industriel hôte. Le but est de dynamiser l'entreprenariat polynésien le plus possible par cette action. On invite tous les candidats potentiels à remplir les dossiers."

Les frais couverts par le programme

Erasmus verse au bénéficiaire une indemnité de subsistance, qui dans le cas des PTOM est de 1 100 € par mois (y compris billet aller et retour). L'entrepreneur risque, selon la ville de destination, de devoir tout de même apporter une partie du financement.


Comment en profiter

Tous les dossiers peuvent être remplis en ligne, en plusieurs fois, sur le site du programme : http://www.erasmus-entrepreneurs.eu
Le Pôle d'innovation Tahiti faahotu peut aussi vous aider à remplir les dossiers. Contactez-les par mail sur [email protected] ou sur [email protected]

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Jeudi 14 Janvier 2016 à 12:47 | Lu 986 fois