Tahiti Infos

Jean-Marc Rimaud logiquement sacré aux championnats de Polynésie d'aquathlon


Jean-Marc Rimaud, en bonnet rouge au premier plan, a comme prévu survolé le championnat de Polynésie d’aquathlon distance S.
Jean-Marc Rimaud, en bonnet rouge au premier plan, a comme prévu survolé le championnat de Polynésie d’aquathlon distance S.
Tahiti, le 26 mai 2022 - Le Parc Vairai à Punaauia a été, ce jeudi, le théâtre des championnats de Polynésie d’aquathlon. Le grand favori Jean-Marc Rimaud s’est imposé sans surprise sur la distance S. Hughes Le Cam a décroché le titre sur la distance XS. Guénaëlle Rauby (S) et Sosthène Videau (XS) l'ont emporté chez les dames.

Le Cercle des Nageurs de Polynésie organisait, jeudi, les championnats de Polynésie d’aquathlon (qui se distingue du triathlon par l’absence de vélo) sous l’égide de la Fédération tahitienne de triathlon (FTT), dans le cadre parfaitement adapté du Parc Vairai.

On a assisté à un record de participation pour un aquathlon local avec 170 engagés hommes et femmes et toutes catégories d’âge confondues. L’élite locale de l’aquathlon est quasiment identique à celle du triathlon et Jean-Marc Rimaud en est une parfaite illustration. Déjà vainqueur du triathlon de Punaauia le 15 mai au même endroit, le sociétaire de Kona Tri a remis ça jeudi avec la même aisance en reléguant loin ses principaux adversaires, d’autant plus que Benjamin Zorgnotti, le numéro 1 local, est occupé sur le circuit international actuellement.

C’est toutefois Naël Roux qui est sorti en tête de la natation, ce qui n’est pas une surprise non plus, le jeune homme étant un spécialiste en la matière. Il participera d’ailleurs prochainement aux Championnats de France en eau libre. Jean-Marc Rimaud, qui avait concédé une quinzaine de secondes de retard à la sortie de l'eau, a rapidement avalé le leader en course à pied. Malgré la chaleur de plus en plus lourde, Jean-Marc Rimaud n'a rien lâché et conclu son parcours en 30’ 50’’, un chrono très satisfaisant. 

Le jeune cadet du CNP, Nainoa Tanetoa a pris la 2e place en 32’ 57’’ et confirmé qu’il est bien affûté pour les Mini-Jeux du Pacifique pour lesquels il est sélectionné. Antoine Vastel a complété le podium scratch de l'aquathlon S. Le titre féminin revenant à Guénaëlle Rauby en 36’ 29’’. 

C’est le format XS, décisif pour les postulants à une participation aux championnats de France jeunes, qui a ouvert le programme du jour en début de matinée. Les jeunes triathlètes y étaient présents en force et c’est le minime Hughes Le Cam qui a décroché le titre sur la distance en 15’ 16’’. Il est suivi par deux autres minimes, Sosthene Videau qui a fini à une petite seconde de Le Cam et Kohai Schmit, 3e en 15’ 25’’. Le podium 100% CNP qui remporte aussi le titre chez les féminines grâce à Déotille Videau. Les courses des plus jeunes clôturaient le programme en fin de matinée.

Échéances nationales et internationales

L’élite du triathlon local va désormais se consacrer aux échéances nationales et internationales pour lesquelles Rémy Segard, le directeur technique de la FTT est confiant : “Satisfaction déjà au niveau de la participation aujourd’hui avec 170 engagés ce qui constitue un record à Tahiti pour un aquathlon. C’est vraiment une belle saison pour le triathlon local après les contraintes que nous avait imposé la crise sanitaire. Maintenant, il va falloir que l’on confirme cela dans les rendez-vous nationaux et internationaux à venir mais je suis confiant, nos jeunes sont prêts pour les championnats de France et nos sélections devraient aussi se distinguer aux Mini-Jeux aux Îles Mariannes”.

Hughes Le Cam, Kohai Schmit, Maidi Susset et Cassandra Chang Sang partent dimanche pour rejoindre Pontivy en Bretagne où ils participeront le 5 juin aux championnats de France jeunes de triathlon avec des ambitions justifiées dans la mesure où Hughes, Kohai et Maidi avaient obtenu le titre par équipes en 2021.

La sélection jeune tahitienne pour les championnats de France d’aquathlon qui auront lieu le 17 juillet à Angers sera connue mardi mais elle devrait ressembler en grande partie à la sélection qui s’envole dimanche. 

Quant aux sélections qui représenteront les couleurs tahitiennes aux Mini-Jeux du Pacifique des Îles Mariannes (triathlon et aquathlon les 20 et 22 juin), elles seront composées de Benjamin Zorgnotti, Nainoa Tanetoa et Damien Troquenet chez les messieurs et de Guénaëlle Rauby, Puameama Tevenino et Kylie Vernaudon chez les dames.

Rappelons que Jean-Marc Rimaud ne pouvait y postuler faute de cinq ans de présence au fenua (il lui manque un mois). Titres individuels et par équipes y seront visés pour rester dans la lignée des Mini-Jeux et jeux du Pacifique passés où le triathlon tahitien a toujours brillé.

Résultats

*Distance S (nat 1000 m., cap 5000 m.)
1. Jean-Marc Rimaud (sen) Kona Tri 30’ 50’’
2. Nainoa Tanetoa (cad) CNP 32’ 57’’
3. Antoine Vastel (sen) CNP 33’ 49’’
4. Antoine Estival (sen) CNP 34’ 13’’
5. Franck Soulon (mas) Kona Tri 35’ 40’’
6. Christophe Piton (mas) Kona Tri 36’ 09’’
7. Naël Roux (cad) CNP 36’ 18’’
8. Ahiti Teriitaumihau (sen) Kona Tri 36’ 22’’
9. Yoann Hotellier (mas) Kona Tri 36’ 22’’
10. Guénaëlle Rauby (sen) Tam Punaruu 36’ 29’’ (1re feminine)
 
*Distance XS (nat 500 m., cap 2500 m.)
1. Hughes Le Cam (min) CNP 15’ 16’’
2. Sosthene Videau (min) CNP 15’ 17’’
3. Kohai Schmit min) CNP 15’ 25’’
4. Toanui Tanetoa (ben) CNP 16’ 17’’
5. Gaultier Chastang (ben) Fei Pi 16’ 55’’

9. Déotille Videau (ben) CNP 17’ 42’’ (1re féminine)
 
*Vainqueurs Jeunes
-6/8 ans filles : Anne Liu Sing CNP 4’ 36’’
-6/8 ans garçons : Torea Vincenti Tam Punaruu 3’ 51’’ 
-9 à 12 ans filles : Neyla Covic Tam Punaruu 6’ 19’’ 
-9 à 12 ans garçons : Jules Hotellier Kona Tri 5’ 53’’

Rédigé par Patrice Bastian le Jeudi 26 Mai 2022 à 16:30 | Lu 899 fois