Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice : "Je viens essayer d'apporter des réponses"



PAPEETE, le 17 mars 2017 - Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas est arrivé ce jeudi soir en Polynésie française. Le garde des Sceaux est en visite jusqu'à lundi.

La Polynésie française n'est pas un territoire inconnu pour Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice. Il y a deux ans, il y était venu au fenua en tant que président de la commission des lois à l'Assemblée nationale. " J'étais venu essayer de comprendre les enjeux qui étaient ceux du territoire. Aujourd'hui, je suis un ministre de la République, je ne viens plus observer, je viens essayer d'apporter des réponses pour ce qui relève de mon ministère. C'est-à-dire m'intéresser aux problèmes de la délinquance, voir la réponse que l'on peut adapter et prendre la mesure du travail qui est fait sur le terrain", a-t-il expliqué aux journalistes à sa descente de l'avion, ce jeudi soir.

Au programme de sa visite : le chantier du tribunal foncier et une rencontre avec le bâtonnier et les membres de l'Ordre des avocats vendredi, la visite des prisons de Taihoae aux Marquises et de Raiatea ce samedi et enfin, lundi, l'inauguration du centre de détention de Papeari et un état des lieux du centre pénitentiaire de Faa'a-Naatania.

L'inauguration de cette nouvelle prison, baptisée Tatutu, de Papeari est attendue par tous depuis longtemps. Jean-Jacques Urvoas a précisé à ce propos qu'elle était " important en terme de symbole" avant d'ajouter : " Elle est l'incarnation de ce que je voudrais que les prisons soient demain. Une prison moderne, une prison dans laquelle les détenus sont seuls par cellule, ce qui est un principe qui devrait être une réalité depuis très longtemps."

En outre, Jean-Jacques Urvoas participera aux travaux du comité local de prévention de la délinquance. Le ministre pourra ainsi faire un état des lieux de la situation en Polynésie et dresser un bilan des actions. "L'intérêt est d'être en capacité de pouvoir annoncer, préparer, esquisser de nouvelles mesures destinées à combattre la délinquance."

Le président du Pays, Edouard Fritch est actuellement à Paris pour la signature de l'accord de l'Elysée, nom donné à la "convergence de vue" sur le projet d’Accord de Papeete. Il est notamment question dans ce document de la justice sur le territoire et ses moyens. "Ma présence vient illustrer ce contrat que signe l'Etat avec le Pays, c'est-à-dire des relations qui sont devenues harmonieuses et fructueuses dans l'intérêt des Polynésiens et l'intérêt de la France."

L'accueil du ministre en images...


Rédigé par Amelie David le Vendredi 17 Mars 2017 à 00:07 | Lu 4177 fois






1.Posté par simone grand le 17/03/2017 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

même s'il ne reste plus qu'un mois de mandature, si M. Urvoas pouvait faire comprendre qu'au niveau du foncier, ce dont le Pays a besoin c'est:
- un toilettage des textes comme par ex celui autorisant le service de l'urbanisme à délivrer des permis de construire sans vérifier si les pétitionnaires ont des droits sur le foncier visé et son ampleur. Car délivrer un permis sur 2000m2 à quelqu'un qui n'a droit qu'à 15m2 relève de l'arbitraire entraînant des recours sans fin auprès des tribunaux. Le pb Miri est un pb du SAU qui respecte des textes idiots.
- un audit du Conservatoire des Hypothèques, dont les comptes sont des listings. Si les banques géraient nos comptes de la même manière que le dit CH, les contentieux seraient sans fin voire la guerre.
- rappeler au Pays la déclaration universelle des droits de l'Homme car nul ne peut arbitrairement être privé de sa propriété; (cf. rivières).

2.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 17/03/2017 08:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel menteur ! " J'étais venu essayer de comprendre les enjeux qui étaient ceux du territoire. Aujourd'hui, je suis un ministre de la République, je ne viens plus observer, je viens essayer d'apporter des réponses pour ce qui relève de mon ministère"... ,alors qu'il ne sait même pas envoyer d'accuser de réception à des courriers ou des courriels hohohohohoho Heureusement que les images parlent d'elles-mêmes : même l'haut-commis a gardé son gant pour ne pas avoir de contact hihihihihi Pas même un bisou "à la" Jonas ou "à la "Teva" hahahaha rollstahiti@gmail.com

3.Posté par paku le 17/03/2017 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la justice de la france qui laisse des délinquants condamnés prétendre a des mandats et diriger la france du bout du monde
comme la francafrique

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués