Tahiti Infos

J-100 : les élèves ont la flamme !


Quand les flammes locales rencontrent la flamme officielle au collège de Taravao (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).
Quand les flammes locales rencontrent la flamme officielle au collège de Taravao (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).
Tahiti, le 18 avril 2024. La Presqu’île était en fête, ce jeudi, à l’occasion du “Fa'a'ati ia Tahiti Iti” organisé par le collège de Taravao et la communauté de communes Terehēamanu pour célébrer les 100 jours avant l’ouverture des Jeux olympiques de Paris 2024. Qualifiés pour les épreuves de surf à Teahupo’o, Vahine Fierro et Kauli Vaast se sont joints aux 600 élèves issus de 17 établissements.
 
Course à pied, vélo et va’a de Tautira jusqu’à Teahupo’o. Ce jeudi, pour célébrer les “J-100” avant l’ouverture des Jeux olympiques de Paris 2024, le collège de Taravao avait convié 600 élèves issus de 17 établissements de la Presqu’île à participer au “Fa'a'ati ia Tahiti Iti”, dans la continuité du programme pluridisciplinaire “Te Tama a Teva i Tai” développé par le collège depuis plusieurs années.
 
Au programme de ce relais symbolique des flammes olympiques aux couleurs locales : 44 kilomètres en passant par les mairies et les écoles, collèges, lycées et centres d’accueil pour personnes handicapées de Taiarapu-Est et Taiarapu-Ouest. Entre les haies d’honneur de ‘autī, les chants et les orchestres traditionnels, le parcours était ponctué de temps forts.
 

Vahine Fierro et Kauli Vaast ont fait le plein de bonnes ondes.
Vahine Fierro et Kauli Vaast ont fait le plein de bonnes ondes.

Vahine et Kauli : “Ça va être notre force”

Le président de la Polynésie française, Moetai Brotherson, s’est joint à la manifestation. “C’est génial de voir cette belle jeunesse qui se défoule en participant au relais ou en accueillant ses camarades. C’est motivant ! On sent que l’enthousiasme du peuple mā’ohi est croissant autour des JO”, a-t-il remarqué en marge d’une flashmob aux couleurs des anneaux olympiques organisée à mi-parcours, au stade du collège de Taravao.
 
Au terme de la course, les relayeurs ont eu la bonne surprise d’être rejoints par Vahine Fierro et Kauli Vaast, qui représenteront le Fenua lors des épreuves de surf à Teahupo’o. “Ça donne la chair de poule de courir avec les élèves et d’être encouragés par toutes ces personnes en bord de route. On est à 100 jours du plus grand événement sportif jamais organisé en Polynésie, donc on prend toute cette bonne énergie dans nos cœurs !”, nous a confié la surfeuse. Même état d’esprit pour son homologue masculin : “Ça nous motive de voir qu’il y a autant de personnes qui nous soutiennent et qui croient en nous. Ça va être notre force !”
 
Le relais s’est achevé à la pointe Fare Mahora, au plus près de la passe Hava’e, avec une cérémonie de levé du unu ‘A ti’a à l’effigie de la légendaire surfeuse Vehiatua-i-te-mata’i, réalisé par l’artiste Eriki Marchand. Les nacres issues des flambeaux de chaque établissement y sont incrustées. Quatre valeurs ancestrales, qui ne sont pas sans rappeler les valeurs olympiques, figurent sur la stèle : bienveillance, respect, persévérance et responsabilité. Après ce moment de recueillement, la fête a repris de plus belle à l’école Ahototeina de Teahupo’o, avec un ma’a tahiti suivi d’un spectacle.
 

Eriki Marchand positionne les nacres des participants sur le unu.
Eriki Marchand positionne les nacres des participants sur le unu.

Le unu a été érigé à la force des bras par les élèves et les officiels.
Le unu a été érigé à la force des bras par les élèves et les officiels.

Réactions

Matthieu Landemaine, professeur d’EPS au collège de Taravao et membre organisateur : “Après les J-300, nous célébrons les J-100. Je suis hyper heureux par tout ce que j’ai pu observer de Tautira jusqu’à Teahupo’o. Il y avait du monde au bord de la route et il y a eu des moments forts à chaque étape. On a réussi à mobiliser tout le monde et à faire un événement grandiose, donc le pari est réussi ! Prochaine étape : le 13 juin, pour le relais de la flamme olympique à Tahiti.”
 
Tearii Alpha, président de la communauté de communes Terehēamanu : “Bravo à la communauté éducative du collège de Taravao, qui est à l’initiative de cet événement qui réunit toutes les communes de Terehēamanu sous le label Terre de Jeux. Toute cette énergie mobilisée fait que la fête commence aujourd’hui. La flamme olympique officielle n’est pas encore passée, mais nous avons déjà la flamme en nous !”
 
Barbara Martins-Nio, représentante de Paris 2024 à Tahiti : “Ça nous donne beaucoup d’énergie ! Depuis l’origine, le système éducatif a toujours été très mobilisé et dynamique. C’est aussi la concrétisation du programme Génération 2024, qui consiste à mettre plus de sport dans la vie des jeunes et à partager des valeurs (…) Maintenant, il faut réussir à embarquer les parents. Aujourd’hui, les J-100, puis le relais de la flamme en Polynésie, les relayeurs locaux, les recrutements, les volontaires, tout ça participe à l’émulation et on commence à sentir cet engagement. (…) Nos objectifs à J-100, c’est aussi de nous assurer que toutes les infrastructures seront livrées dans les temps, et c’est le cas aujourd’hui.”
 
Temiti Sun, élève de 3e et triathlète : “C’était un honneur de porter la flamme du collège ! J’ai couru et j’ai pu rencontrer les tāvana et le président. Cette grande fête, ça rend l’arrivée des JO plus concrète. J’ai hâte : c’est un si grand événement pour nous, à Tahiti.”
 

Les élèves du lycée agricole John-Doom entrent dans la course.
Les élèves du lycée agricole John-Doom entrent dans la course.

Arrivée en va’a sur la plage de Mitirapa.
Arrivée en va’a sur la plage de Mitirapa.

Les percussionnistes marquisiens du lycée Taiarapu Nui.
Les percussionnistes marquisiens du lycée Taiarapu Nui.

À chaque établissement sa torche et son style.
À chaque établissement sa torche et son style.

Les supporters de l’Institut d’insertion médico-éducatif (IIME) de Taravao.
Les supporters de l’Institut d’insertion médico-éducatif (IIME) de Taravao.

Les relayeurs encouragés avec vigueur à l’école de Tautira.
Les relayeurs encouragés avec vigueur à l’école de Tautira.

Naiki Vaast, petit frère de Kauli, récupère le flambeau à l’école de Pueu.
Naiki Vaast, petit frère de Kauli, récupère le flambeau à l’école de Pueu.

Le centre d’accueil pour adultes handicapés aux couleurs olympiques.
Le centre d’accueil pour adultes handicapés aux couleurs olympiques.

Arrivée des relayeurs sous le soleil de Taravao.
Arrivée des relayeurs sous le soleil de Taravao.

Étape au Sacré-Cœur de Taravao.
Étape au Sacré-Cœur de Taravao.

 


Rédigé par Anne-Charlotte Lehartel le Jeudi 18 Avril 2024 à 18:57 | Lu 1897 fois