Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Ivre, il menace sa famille avec un harpon



PAPEETE, le 10 décembre 2018 - Alors qu’il était en état d’ébriété, le prévenu avait pointé un fusil de pêche chargé sur plusieurs membres de sa famille à Papara. L’homme, dont le casier comporte plusieurs condamnations pour des violences principalement commises en milieu intrafamilial, a été condamné à 18 mois de prison dont 6 avec sursis mise à l’épreuve pendant trois ans.

Le 8 décembre dernier, les gendarmes sont appelés à Papara pour intervenir dans une bagarre impliquant une quinzaine de personnes. Sur place, les forces de l’ordre se retrouvent face au prévenu qui vient à leur rencontre. L’homme, père de trois enfants, tient des propos incohérents. Il s’est battu avec son frère car ce dernier, lui reprochant de ne pas payer l’électricité, lui a interdit de brancher une rallonge au domicile familial. Après cette première altercation, le prévenu a été ligoté par plusieurs membres de sa famille. Ayant réussi à se défaire de ses liens, il s’est éclipsé avant de revenir et de menacer sa mère, sa compagne et son frère avec un fusil de pêche chargé. Il était donc jugé ce lundi en comparution immédiate pour « menaces avec arme. »

Face au tribunal, cet ancien mécanicien en aéronautique, déclare que le jour des faits, il se sentait « désorienté » et qu’il avait "mal dans son cœur". L’homme se défend en attaquant son petit frère qui voulait « lui casser la figure». « Je lui ai donné le biberon quand il était petit, j’ai changé ses couches » affirme-t-il avant d’invoquer une rivalité sentimentale comme cause de leur conflit. Dans la maison familiale de Papara, dans laquelle vivent treize personnes, il semble en effet que la vie commune soit compliquée.


« Conjoint parfait »

Pour le procureur de la République, qui requiert 18 mois de prison dont six avec sursis, le prévenu a un problème avec l’alcool et la violence : « n’essayez pas de faire croire au tribunal que vous êtes un homme irréprochable et un conjoint parfait car votre compagne déclare que vous la frappez dès que vous avez bu. Dès la moindre contrariété, vous avez recours à la violence et le jour des faits, vous avez tout de même utilisé une arme létale. »

Selon l’avocate de la défense, le prévenu a réagi d’une telle manière car il avait été « attaqué » par son frère et qu’il est victime de « violences récurrentes » de la part de sa famille.

Après en avoir délibéré, les magistrats suivent les réquisitions du procureur de la République et condamnent l’homme à 18 mois de prison dont 6 avec sursis mise à l’épreuve pendant trois ans. Le prévenu a l’obligation de se faire soigner. Une fois sorti de prison, il devra également trouver un travail ou une formation et aura l’interdiction de paraître au domicile de sa mère.

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 10 Décembre 2018 à 16:31 | Lu 1204 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Novembre 2019 - 10:18 Simone Grand dédicace son dernier ouvrage

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019