Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Italie : un village de trompe-la-mort révèle son secret



Antonio Vassallo, 100 ans, et sa femme Amina Fedollo, 93 ans, dans leur village d'irréductibles centenaires au sud de l'Italie.
Antonio Vassallo, 100 ans, et sa femme Amina Fedollo, 93 ans, dans leur village d'irréductibles centenaires au sud de l'Italie.
Rome, Italie | AFP | lundi 05/09/2016 - Les centenaires, particulièrement nombreux dans une région près de Salerne dans le sud de l'Italie, ont révélé lundi une partie de leur secret: la quasi absence d'un marqueur sanguin dans leur organisme par rapport au commun des mortels.

Avec 81 centenaires début septembre, sur quelque 700 habitants, le village D'Acciaroli a notamment intrigué des scientifiques américains qui ont passé plusieurs mois dans le Cilento, région entre mer et montagne située au sud de Salerne, en Campanie, pour percer le secret de cette exceptionnelle longévité.

Des chercheurs de l'université de San Diego en Californie, assistés par des collègues de l'université La Sapienza à Rome, sont arrivés au printemps pour étudier le mystère de ces trompe-la-mort et ont rendu publics lundi les résultats de cette étude.

La propension de ces centenaires à ne jamais souffrir ou presque de pathologies cardiaques ou cognitives, comme la maladie d'Alzheimer, s'explique par le fait qu'un biomarqueur soit étrangement peu présent dans leurs organismes. Il s'agit d'un vasodilatateur appelé adrénomédulline, affirment ces chercheurs américains et italiens dans un communiqué.

Ce marqueur sanguin est présent "de façon beaucoup plus réduite chez les sujets étudiés, et semble agir comme un puissant facteur de protection, en favorisant le développement optimal de la microcirculation", la circulation sanguine capillaire, a précisé ce communiqué.

L'étude a également révélé des "métabolites (petites molécules) présents dans leur organisme et qui pourraient influencer positivement sur la longévité et le bien-être des centenaires du Cilento", ajoute ce texte qui ne précise pas de quelles molécules il s'agit.

Ces scientifiques ont décidé de prolonger cette étude pilote et de développer leurs recherches, y compris par le biais d'une campagne de levée de fonds.

Outre des analyses sanguines poussées (ADN, métabolisme, etc), les chercheurs ont procédé à des contrôles cardiaques et neurologiques, avait expliqué à l'AFP Alan S. Maisel, professeur de médecine cardiovasculaire à San Diego.

Les chercheurs s'étaient intéressés à l'alimentation, le fameux régime méditerranéen à base d'huile d'olive, de légumes et de produits frais, mais aussi à la génétique. Les centenaires pourraient avoir un gène qui tire des effets bénéfiques de certains produits consommés au quotidien, "comme par exemple du romarin, qui améliore les capacités du cerveau", avait ainsi expliqué le professeur Mazel.

Les centenaires du Cilento pratiquent encore tous une activité physique quotidienne comme la pêche, la marche dans ce village escarpé ou encore tout simplement l'entretien de leur potager, autre piste sérieuse des scientifiques.

Rédigé par AFP le Lundi 5 Septembre 2016 à 05:10 | Lu 982 fois






1.Posté par lebororo le 05/09/2016 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Manger sain et être actif est la vraie raison de survivre proprement. ♥

2.Posté par microstring le 05/09/2016 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Difficile de manger sain dans ce pays. Quand à être actif, la TV est le sport favori du plus grand nombre de Maohi...

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies