Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Infection sexuelle à chlamydia : campagne internet pour se faire dépister



Infection sexuelle à chlamydia : campagne internet pour se faire dépister
PARIS, 6 sept 2012 (AFP) - L'infection due à la bactérie chlamydia, qui peut avoir des conséquences graves allant jusqu'à la stérilité, fait l'objet de la première campagne sur le web pour inciter les jeunes à se faire dépister et soigner, lancée par le ministère de la santé et l'Inpes (prévention).

L'infection ne donne "aucun symptôme dans la majorité des cas, il est donc possible d'être infecté sans le savoir", soulignent le ministère de la santé et l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) qui lancent cette "première campagne de sensibilisation sur le web" jusqu'au 15 octobre (Info-ist.fr, en visant tout particulièrement les 18-24 ans.

L'infection due à la bactérie chlamydia est l'infection sexuellement transmissible (IST) la plus répandue dans cette tranche d'âge, lit-on sur le site consacré à cette opération d'éducation sanitaire (bit.ly/Qex5Ai).

Un questionnaire permet d'évaluer son risque d'être infecté et d'obtenir des conseils personnalisés.

Le dépistage est la seule solution efficace pour dépister et traiter cette MST. Non soignée, elle peut avoir des conséquences graves, allant jusqu'à la stérilité, rappellent les autorités sanitaires.

La bactérie chlamydia trachomatis se transmet lors de rapports sexuels non protégés et concerne les femmes et les hommes.

Si elle peut se manifester par des brûlures, de la fièvre ou des douleurs au bas-ventre, l'infection reste dans la majorité des cas discrète et sans symptôme : 64% des femmes et 68 % des hommes ayant eu un dépistage positif en 2009 n'avaient identifié aucun signe visible, selon les initiateurs de cette campagne.

Cette absence de symptôme entraîne une découverte souvent tardive de l'infection qui peut passer inaperçue pendant des mois, voire des années avant de se compliquer, dans certains cas, en douleurs chroniques, grossesse extra-utérine et stérilité tubaire (trompes de Fallope bouchées).

"L'infection à chlamydia est la principale cause de stérilité tubaire dans les pays industrialisés", souligne Thanh Le Luong, directrice de l'Inpes.

Cette forme de stérilité féminine est une cause de recours à la fécondation in vitro (FIV) pour tenter d'avoir un bébé.

Il est important que les deux partenaires se fassent dépister, afin d'éviter tout risque de re-contamination, précise l'Inpes.

BC/ei

Rédigé par AFP le Jeudi 6 Septembre 2012 à 09:25 | Lu 956 fois






Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies