Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Il pénètre dans la maternité et vole un sac



PAPEETE, le 14 février 2019. Un homme a été condamné à dix mois d’emprisonnement donc cinq mois avec sursis pour avoir volé un sac à une sage-femme, dans une salle de la maternité de l'hôpital.


"C'est un moulin cette maternité ? C'est assez inquiétant... Il y a des bébés...", fait remarquer le président du tribunal correctionnel. S'adressant à la sage-femme victime du vol, il souligne : "il faudra vraiment faire passer le message à la maternité." Se retournant vers le prévenu, un gaillard aux cheveux mi-longs coiffés par une petite queue de cheval, il demande : "qu'est-ce que vous faisiez à la maternité ?" Le prévenu a bien du mal à trouver une réponse cohérente. Pourquoi s'est-il retrouvé entre 4 et 7 heures du matin dans la maternité ? Comment a-t-il pu voler un sac de sport dans une salle fermée en théorie par un digicode ? "Quelqu'un qui vole pour manger on peut comprendre. Mais c'est un service maternité...", ajoute le président du tribunal correctionnel.

La sage-femme avait découvert le larcin après sa journée de travail. Quelques jours plus tard, forte du signalement qu'on a pu lui donner grâce aux images de vidéosurveillance de l'hôpital, elle reconnaît le voleur sur un vélo devant elle alors qu'elle conduit. Elle le suit jusqu'à une roulotte. Son mari, qu'elle a contacté, est venu la rejoindre. La police interviendra finalement interpeller le voleur qui a été maintenu sur place en attendant les forces de l'ordre. "Ils ne vous ont pas loupé quand même", souligne le président du tribunal correctionnel qui note que cet épisode lui a valu cinq jours d’ITT.
Le procureur a requis dix mois d’emprisonnement dont quatre à cinq mois avec sursis. Le tribunal correctionnel a décidé de le condamner à dix mois d’emprisonnement donc cinq mois avec sursis assorti d’une obligation de soins, de formation et d’indemnisation de la victime. « On a été très inquiet du fait que vous soyez retrouvé en pleine nuit dans une maternité », a insisté le président du tribunal correctionnel.

Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 14 Février 2019 à 17:37 | Lu 3875 fois

Tags : JUSTICE





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Mars 2019 - 16:22 Roland Oldham : une vie de combats

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net