Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Il frappe sa concubine dans les toilettes neuf mois ferme



Le couple vit ensemble depuis sept ans. Et les épisodes de violences semblent très récurrents. T.A avait en effet déjà été condamné en 2011 pour des violences à l'encontre de sa conjointe. Et en mars dernier, le prévenu avait de nouveau porté des coups à sa campagne.
Le couple vit ensemble depuis sept ans. Et les épisodes de violences semblent très récurrents. T.A avait en effet déjà été condamné en 2011 pour des violences à l'encontre de sa conjointe. Et en mars dernier, le prévenu avait de nouveau porté des coups à sa campagne.
PAPEETE, le 19 novembre 2018 - T.A, 27 ans, a été condamné ce lundi à 18 mois de prison, dont neuf mois ferme. Il comparaissait devant le tribunal correctionnel pour des faits de violence à l'encontre de sa concubine S.T. Pendant une fête trop arrosée, le prévenu avait asséné plusieurs coups de poings au visage de la victime qui se trouvait aux toilettes.

Quand la musique n'adoucit pas les mœurs. Vendredi dernier à Moorea, T.A, 27 ans, et S.T, sa concubine, s'organisent une petite fête à leur domicile. Ils boivent ensemble quatre bouteilles de bière, et une bouteille de vodka, avec de la musique en fond.
 
La petite fête se passe très bien jusqu'à ce que S.T demande à passer une chanson, mais que T.A n'apprécie pas. Si l'intéressé ne se montre pas violent de suite, il manifeste clairement sa colère, lorsque sa campagne se rend aux toilettes quelques instants plus tard.



"PLUS JE SAIGNAIS, PLUS IL FRAPPAIT FORT"

Il assène alors plusieurs coups de poings au visage de S.T, qui se met à saigner abondamment. "Plus je saignais, plus il frappait fort. On aurait dit que le sang l'excitait", a indiqué la victime lors de sa déposition. Cette dernière s'en sort avec un hématome au niveau de l'œil gauche, une coupure profonde à l'arrière du crâne, et une ITT supérieur à huit jours.
 
T.A devait donc répondre de ses actes ce lundi devant le tribunal correctionnel. S.T, lunettes de soleil vissées aux yeux, est également présente. A la barre, le prévenu lance à la cour qu'il est "prêt à assumer ses erreurs". Le président du tribunal lui demande alors de s'expliquer sur ce tel déchaînement de violence : "Pourquoi n'avez-vous pas arrêté lorsqu'elle s'est mise à "pisser" le sang ?". Le prévenu répond alors la tête haute à la barre, "je ne sais pas. J'étais sous l'effet de l'alcool."
 
Le couple vit sous le même toit depuis sept ans. Et les épisodes de violences semblent très récurrents. T.A avait en effet déjà été condamné en 2011 pour des violences à l'encontre de sa conjointe. Et en mars dernier, le prévenu avait de nouveau porté des coups à sa campagne. "Est-ce-que vous n'avez pas peur de mourir un jour sous les coups de votre conjoint ?", s'exclame le président du tribunal en interpellant la victime. S.T mime alors un "non" de la tête.
 
"Cela devient malheureusement symptomatique en Polynésie française, sans que personne ne fasse quelque chose pour que cela change", a regretté la procureure. Puis de requérir deux ans d'emprisonnement à l'encontre du prévenu.
 
Après en avoir délibéré, le tribunal condamne finalement T.A à 18 mois de prison, dont neuf mois ferme. Il a été conduit à Nuutania à la suite de son procès.

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 19 Novembre 2018 à 17:23 | Lu 4191 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués