Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Huit mois ferme pour le vol d’une voiture



PAPEETE, le 9 juillet 2018 - Un multirécidiviste de 44 ans était jugé en comparution immédiate ce lundi pour le vol d’un véhicule de service appartenant à la Sodadep. Sa femme était quant à elle poursuivie pour "recel de vol" puisqu’elle avait conduit la voiture. L’homme a été condamné à huit mois de prison ferme.

Le 6 juillet dernier, alors qu’ils effectuent une patrouille de surveillance, les gendarmes de Faa’a repèrent un véhicule qui leur a été signalé. La voiture, qui appartient à la Sopadep, a été volée en juin 2017. L’entreprise a réalisé sa disparition quatre mois plus tard et a donc porté plainte. Au volant du véhicule volé, les forces de l’ordre interpellent un père de famille sans emploi qui est particulièrement bien connu de la justice. Entendu, l’homme reconnaît les faits. Il explique qu’un jour de beuverie, il est passé devant la voiture et a remarqué que les clefs se trouvaient sur le tableau de bord. Afin de ne pas être intercepté, il repère un véhicule du même modèle et note les numéros de la plaque. Bien qu’il ne possède pas de carte grise, il parvient à se procurer une nouvelle plaque contenant les mêmes chiffres que ceux qu’il a relevés.

A la barre du tribunal ce lundi, l’individu reconnaît de nouveau les faits. Sa femme, poursuivie pour avoir conduit le véhicule, explique au président du tribunal qu’elle avait peur de son mari qui était devenu agressif et qu’elle n’avait donc pas le choix. Le prévenu confirme au tribunal qu’il frappe parfois sa femme mais beaucoup moins qu’à l’époque où il la "tabassait".

Le procureur de la République a requis 18 mois de prison avec sursis à l’encontre du prévenu :"Concernant monsieur, ce qui est frappant après 25 ans de condamnations répétées dont 15 pour vol, c’est qu’il semble ne pas avoir évolué et n’entreprend aucune démarche volontaire pour sortir de cette délinquance d’habitude. L’institution judiciaire a tenté, par différents moyens, de rappeler l’interdit et de tenter de remettre monsieur sur la bonne voie. Il semble que cela soit un échec".

Pour la défense des deux prévenus, leur conseil a tenu à rappeler le contexte dans lequel vivait ce couple : "à l’époque des faits, ils vivaient dans une extrême précarité. Le vol commis était un vol d’opportunité. Leur seule activité régulière, ils le disent eux-mêmes, consiste à s’alcooliser. Dans ce contexte, il est très difficile pour eux de trouver une autre voie. Ma cliente a accepté de conduire ce véhicule car elle avait peur de s’opposer à son compagnon, peur de son agressivité et peur pour sa vie". 

Après en avoir délibéré, les magistrats ont condamné le multirécidiviste à un an de prison dont quatre mois avec sursis mise à l’épreuve pendant deux ans, obligations de se soigner, de travailler et d’indemniser les victimes. Sa femme, a, quant à elle, écopé d’une peine 39 heures de travail d’intérêt général.

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 9 Juillet 2018 à 17:37 | Lu 981 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Juillet 2018 - 00:00 Conférence : Créer un pays 2.0

Mercredi 18 Juillet 2018 - 19:30 Heiva : Ori i Tahiti vainqueur en Hura Tau

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués