Tahiti Infos

Honoura, une nouvelle pirogue traditionnelle à Moorea


Moorea, le 3 avril  2022 - La pirogue double à voile qui servira au tournage actuel d’un film retraçant la vie de la reine Pomare IV à Moorea a été baptisée jeudi à Tiahura. Nommée Honoura, cette pirogue illustrera la fuite de la reine Aimata vers les îles Sous-le-Vent. Après le tournage du film, Raphael Labaysse, le constructeur, la mettra à disposition de tous les passionnés de navigation traditionnelle.
 
Jeudi matin a eu lieu à Tiahura la cérémonie de baptême de la pirogue double à voile qui servira au tournage du film sur la reine Pomare IV qui se déroule actuellement à Moorea. La pirogue sera utilisée spécifiquement pour la scène durant laquelle Aimata, la reine Pomare IV, avait fuit son village pour partir aux îles Sous-le-Vent. Construite à partir d’espèces d’arbres locales, la pirogue fait huit mètres de long pour trois mètres de large. Les deux coques ont été moulées à partir d’une pirogue à voile des Australes vieille de plus de 250 ans. Les différentes parties avaient été assemblées la veille sur le site même.

Forme et voile typiquement anciennes
 
Raphael Laybasse, constructeur et capitaine de pirogue à voile n’a pas caché sa joie lors de la cérémonie de baptême. "Comme cette pirogue a été construite pour la reine Pomare, on a essayé de  la rendre la plus authentique possible. Je me suis inspiré de croquis d’anciennes pirogues et de mes expériences de navigation avec différent va'a. Pour le ‘īato (pièce de bois qui relie le balancier à la pirogue) par exemple, on a utilisé du ‘aito (bois de fer). On a également voulu avoir une forme ainsi qu’une voile typiquement anciennes. On a dû quand même le construire rapidement vu qu’on n'a eu que deux semaines et demi pour le faire", explique-t-il avant d’ajouter qu’il était "important de construire ce va'a pour le film. Tous les participants doivent justement sentir l’importance d’avoir un bon décor et de bien jouer les scènes pour honorer notre dernière reine."
 
Le nom Honura a été donné à la pirogue en hommage à un ancien guerrier du fenua. "C’était un guerrier à la base, mais qui cherchait la paix. C’était quelqu’un qui partait loin et qui, partout où il allait, essayait de réconcilier tout le monde," précise Raphael Labaysse. Après le tournage du film, la pirogue sera utilisée pour des projets éducatifs, sportifs et culturels. "L’idée est que tout le monde puisse naviguer avec. À travers notre école de voile, on va faire monter ceux qui souhaitent participer à cette culture. S’ils veulent avoir un outil de partage, on mettre le va'a à leur disposition même pour ceux qui ne veulent pas forcément naviguer", conclut-t-il.



Rédigé par Toatane Rurua le Dimanche 3 Avril 2022 à 10:49 | Lu 1351 fois