Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Holopuni va'a : en mer et contre tous



Pas moins de 13 pirogues au départ
Pas moins de 13 pirogues au départ
TAHITI, le 25 novembre 2019 - Treize pirogues de type Holopuni se sont élancées de la Pointe Vénus ce matin. Elles prennent part à la dixième édition du la compétition qui les mènera jusqu’à Bora Bora. Avec la participation de plusieurs équipes étrangères, ce sera cette année le premier championnat du monde de la discipline.

La dixième édition de la course Holopuni Va'a a été lancée ce matin au départ de la pointe Vénus à Mahina. Les pirogues se sont élancées en direction de Moorea, première étape d’un périple qui les mènera jusqu’à Bora Bora samedi, en passant par Huahine, Raiatea et Taha’a. Cette dixième édition est particulière puisqu’elle fera également office de championnat du monde de la discipline, plusieurs équipages étrangers venant de Californie, de Hawaii, d'Australie et de Nouvelle-Zélande ayant fait le déplacement.
 
Treize pirogues étaient au départ, un record de participation dû à la mise à la disposition, pour une partie des participants, de six pirogues appartenant à la nouvelle école de pirogue à voile créée à l’initiative de Teiva Véronique et qui ont été inaugurées samedi 16 novembre. Ces embarcations, toutes similaires, sont basées sur la pirogue Holopuni à deux balanciers qui vient de Hawaii.

"Le premier championnat du monde"

Kavika Knight, président de l’association Va’a Tai’e Tautoru :

Quelles sont les nouveautés de cette édition ?

"C’est la dixième édition du Hawaiki Nui Voyage 2019, la traversée annuelle de Tahiti jusqu’à Bora Bora en passant par Moorea, Huahine, Raiatea et Taha’a. Ce sera cette année le premier championnat du monde de pirogue, de jauge Holopuni. Depuis quatre années notre association a organisé une cinquantaine de courses. Là, c’est notre dixième traversée jusqu’à Bora Bora, le parcours s’y prête parfaitement et on avait la légitimité pour l’organiser. La pirogue est hawaiienne mais le premier championnat du monde restera comme avoir été organisé ici en Polynésie française."
 
Quelle est la participation ?

"On a une équipe de Californie, trois équipes de Hawaii, une équipe mixte Nouvelle-Zélande/Australie et plusieurs équipes locales pour un total de 13 pirogues au départ de Tahiti, avec une quatorzième qui va nous rejoindre aux îles Sous- le-Vent et qui fera une étape hors-championnat avec nous. C’est un record de participation : avec 13 pirogues, on est loin de ce que l’on a connu par le passé."
 
Quelles sont vos impressions avant le départ ?

"Les rameurs sont excités, cela va être une très belle bataille, surtout qu’il y a cinq équipes, je dirais, qui peuvent prétendre au podium : au moins deux équipes de Hawaii qui sont venues avec de sacrés rameurs et plusieurs équipes locales dont Terematai qui vient de gagner deux années de suite. Il y a de bons rameurs, surtout que le vent est très léger, aujourd’hui c’est du huit nœuds nord-est. Il y aura de la rame sur cinquante kilomètres pour relier Moorea."
 
Les pirogues de l’école de voile sont présentes ?

"Oui, tout converge. Six pirogues de la nouvelle école de voile récemment inaugurées ont été mises à disposition des équipes étrangères et de l’équipe locale Moana Explorer. C’est une synergie entre l’association Moana Explorer et Va’a Taie Tautoru. Ce qui est bien, c’est que l’on va tous utiliser la même pirogue, la même jauge. C’est bien aussi pour l’avenir des autres courses à venir, de savoir que l’on pourra s’aligner avec les mêmes embarcations, on pourra se tirer la bourre avec des pirogues qui sont quasiment identiques. La mayonnaise prend."
 
Quelques rameurs issus du va’a sont présents ?

"Oui, on a Manarii Florès, Bruno Tauhiro, on a Niuhiti Buillard…On a quelques stars de la rame et d’autres rameurs moins connus que l’on a formé. La technique à la voile n’est pas la même, sauf quand il faut "envoyer" comme on dit. Il y a la technique voile à maîtriser, ce n’est pas que de la rame. Il y a aussi les aspects liés au cap qui sont très importants, il faut aller chercher le vent pour arriver à bon port le premier."
 
Comment s’est passée la préparation ?

"Outre la caravane, les compétiteurs, le staff, les bateaux suiveurs, cela fait 85 personnes, c’est une méga flottille donc il faut gérer l’approvisionnement. On a choisi une option qui a aussi le vent en poupe en Polynésie ces dernières années : les catamarans de location. C’est également une vitrine à ce niveau pour la Polynésie, nos îles s’y prêtent avec les lagons où on peut s’arrêter. Ces bateaux sont utilisés également comme bateaux pour la sécurité et comme logement pour pouvoir dormir dans chaque île où on arrive. Tout ça, c’est bon pour le tourisme, c’est bon pour le sport et c’est bon pour la culture car on aime notre fenua."

Un va'a à deux balanciers
Un va'a à deux balanciers
Le développement de la pirogue Holopuni à Tahiti

Les premières pirogues de type Holopuni ont été importées en 1999 à Bora Bora par Stéphan Lambert, le créateur du Waterman Tahiti Tour, qui avait créé une activité touristique avec plusieurs Holopuni sur Bora Bora. Les Holopuni ont suivi la Hawaiki Nui Va’a en 2003, 2004 et 2005 en raid, une première vitrine pour l’embarcation aux îles Sous -le-Vent. Après une période de relative discrétion, en 2010, la première édition de l’Hawaiki Nui Voyage entre Tahiti et Bora Bora a été créée et a, d’année en année, attiré de plus en plus de pirogues. L’étape suivante, cruciale, en 2015, a été la création de l’association Va’a Tai’e Tautoru qui a regroupé sept pirogues à voile de navigation en haute mer à deux balanciers de type Holopuni, à la différence des va’a motu, les pirogues à voile traditionnelles que l’on retrouve pendant le Heiva, qui sont plutôt lagonaires. La Holopuni étant devenue la pirogue la plus répandue en Polynésie, une cinquantaine de courses ont été organisées sous forme de championnat depuis quatre ans. Kavika Knight est le président de l’association depuis le début mais il compte "passer la main". "Il faut du renouveau et on a des jeunes qui arrivent, qui sont sur le terrain et qui sont prêts à prendre la relève et c’est très bien" a-t-il déclaré.

Classement de la première étape entre Tahiti et Moorea

1 – Team Matson de Laurent Grimaud.
2 – Team Moana Explorer de Teiva Véronique
3 – Team Kauai de Hobey Beck

Rédigé par SB le Lundi 25 Novembre 2019 à 18:21 | Lu 1077 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Janvier 2021 - 05:56 Steeve Teihotaata pour relancer Pirae Va'a

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video du moment | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives Tahiti Infos | Archives Les Nouvelles | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti | Catalogues