Tahiti Infos

Hinarere Taputu, Miss Tahiti 2014


Hinarere Taputu, Miss Tahiti 2014
TAHITI, le 17 juin 2021 - Elle était annoncée favorite. Après être devenue Miss Tahiti en 2014, Hinarere Taputu a décroché le titre de première dauphine de Miss France 2015. Pour elle, ces concours ont été une école de la vie dont elle ressort heureuse et grandie.

Elle terminait ces études et a été prise à l’âge limite de 24 ans comme candidate au concours de beauté Miss Tahiti. Elle a suivi un cursus en gestion hôtelière. Avant d’entrer dans la vie active, elle s’est décidée à s’inscrire, se disant que cela pouvait "être un plus". Elle a été surprise pendant tout son parcours de ne pas trouver plus de compétitivité. "Des liens d’amitié se sont créés entre nous, c’est la plus humaine des compétitions", déclare-t-elle à propos de cette aventure qui n’est pas celle de deux ou trois mois, mais bien celle d’une vie.

Après trois mois de préparation, le soir de l’élection tout est passé très vite. "Comme si le show ne durait que deux secondes. Tout passe à très grande vitesse, on t’enlève tes vêtements pour t’aider à te changer, on te maquille, on te coiffe." Lorsque les quatre finalistes ont été désignées, alors, le temps a ralenti. C’était la dernière ligne droite, "c'est là que ça commence vraiment à monter, que tu réalises". Le public crie, une personne s’exprime au micro, il ne reste plus que deux candidates, "tu cherches des repères". Et puis Makau Foster prononce le nom de l’élue : "Taputu Hinarere !". "J’ai eu un blocage pendant quelques secondes." Hinarere Taputu a fini par prendre conscience de sa victoire lorsque ses parents sont montés sur scène. Dans le public se trouvaient plusieurs membres de sa famille, des tantes, cousines, parents. Ils se sont mis à chanter. "C’était un chant de Rurutu", rapporte Hinarere Taputu, toujours émue par ce souvenir.

"Une école de la vie"

Jusqu’au bout, elle y a cru, mais sans jamais rien considérer d’acquis. Elle insiste : "On s’imagine que Miss Tahiti ce sont les strass et les paillettes, ce qui est tout à fait faux, ce sont beaucoup de belles choses, mais aussi un certain nombre de concessions". D’après elle, les reines de beauté sont très sollicitées. Il y a la pression des sponsors, les règles du comité, la fierté de la famille. Le titre implique des remises en question, "tu te découvres". Elle ajoute : "Tu dois te forger une carapace, rester proche, accessible tout en préservant un jardin secret". En somme, c’est "comme un job, ta vie ne t’appartient plus, elle appartient à tout le monde et tu fais de ton mieux pour plaire au plus grand nombre".

Cette même année, Hinarere Taputu a remporté le titre de première dauphine de Miss France 2015. Et tout cela "a fait ce que je suis devenue aujourd’hui". Elle a développé certaines compétences qu’elle ne pensait pas avoir. Les concours de beauté ont été "une école de la vie". Elle est fière d’avoir sauté le cap et heureuse de tout ce que les gens lui ont apporté.

Hinarere Taputu (Crédit : Teikidev)
  • Hinarere Taputu (Crédit : Teikidev)
  •  Hinarere Taputu et ses dauphines ainsi que Miss Heiva. (Crédit : Teikidev)

Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 17 Juin 2021 à 16:29 | Lu 2827 fois