Tahiti Infos

Heremoana Maamaatuaiahutapu s'explique sur le débarquement de Lætitia Galenon


Tahiti, le 13 avril 2021 – En poste depuis 11 ans, la cheffe du service de l'Artisanat, Lætitia Galenon, a été débarquée lundi. Le ministre de tutelle, Heremoana Maamaatuaiahutapu avance une “rupture de confiance” avec son ex-responsable et attend de son successeur “des méthodes nouvelles”.
 
Le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a mis fin lundi aux fonctions de sa cheffe du service de l'Artisanat, Lætitia Galenon. Une décision prise la veille de l'ouverture de l'exposition artisanale multi-sites “Tahiti i te Rima'i” qui s'est ouverte mardi.

Interrogé à ce sujet lors de cette manifestation, Heremoana Maamaatuaiahutapu avance une “rupture de confiance” avec sa cheffe de service. C'est la première fois, depuis sa nomination en 2014, que le ministre explique prendre une telle décision. “Ce n'est jamais facile de débarquer quelqu'un”, assure-t-il. Il ajoute qu'il n'a, pour l'instant, prévu personne pour la remplacer mais qu'il va “commencer à prospecter”. Pas question pour l'heure de lancer un appel à candidature car “c'est un peu frais”.
 
Le ministre affirme néanmoins qu'il souhaite qu'un vent nouveau souffle sur le service. “On est en situation de crise. Il faut trouver aussi des méthodes nouvelles, cela s'appelle la résilience. Il faut se réinventer et là on est en train de réinventer les expositions artisanales”.

La présidente de l’association de l’Artisanat d’art polynésien et de l’association de la bijouterie d’art polynésien, Fauura Bouteau, était au courant, ce mardi matin, de cette éviction. C'est l'affaire du ministre, ce n'est pas notre affaire à nous”, balaye-t-elle.

Elle réfute également les allégations selon lesquelles les artisans auraient été à l'origine de la demande d'éviction de Lætitia Galenon. “J'ai seulement demandé qu'on puisse organiser des salons pour que les artisans puissent vendre, je ne me mêle pas des affaires politiques”.
 
Rappelons que Lætitia Galenon avait été nommée à la tête du service de l'Artisanat le 28 janvier 2010, sur proposition de l'ancien ministre de la Culture Mita Teriipaia. Dans cet arrêté, il était alors précisé que cette dernière, alors adjointe de l'éducation, devait assurer un intérim de 27 jours. Elle sera restée plus de 11 ans en poste.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Mardi 13 Avril 2021 à 20:26 | Lu 4843 fois