Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Heiva i Tahiti : Natiara chantera une histoire d'amour interdite



Natiara concourra dans la catégorie Tārava Raromata'i.
Natiara concourra dans la catégorie Tārava Raromata'i.
PAPEETE, le 3 juillet 2018 - Inscrit en catégorie "Tārava Raromata'i", le groupe Natiara (le lien qui réveille) vous racontera à travers ses chants, l'histoire d'amour entre une princesse de Ra'iroa et un homme dont on ignore l'identité. Pour parfaire leurs prestations, le groupe a fait appel encore une fois à Dayna Tavaearii, une grande dame bien connue dans le milieu.

C'est la deuxième année consécutive, que le groupe Natiara participera au Heiva i Tahiti. L'an dernier, la troupe a remporté deux prix, celui du meilleur ra'atira ti'ati'a (Dayna Tavaearii) et celui du meilleur costume.

Cette année, le groupe compte bien impressionner le jury, avec leur thème retraçant l'histoire d'amour interdite entre une princesse de Rangiroa et un homme, dont on ignore l'identité. "C'est l'histoire d'une princesse Tehuihui du clan "Te'atihoara" et de son amoureux. Ils vont se voir régulièrement à un puits, qui s'appelle aujourd'hui, Vaita'ihani et qui se situe à Tiputa. Elle va perdre son amoureux, et ce jour-là, elle ira sur le marae Teruata'ata - auquel son clan est rattaché - et elle va pleurer toutes les larmes de son corps. Et depuis ce jour, ils ont appelé ce puits "Vaita'ihani", qui veut dire l'eau où l'on pleure son bien aimé", raconte Benjamin Colombani, auteur du groupe Natiara. "Les gens m'ont demandé pourquoi ai-je choisi ce thème ? Est-ce qu'il n'y avait pas d'adultère ? Eh bien, non pas du tout. Leur amour était propre, c'est juste qu'on leur a interdit de se voir. On ne connait toujours pas les causes de sa mort. Mais, je suppose que ces deux êtres viennent de deux clans différents", poursuit-il.

Et pour les épauler, Natiara a fait appel de nouveau à Dayna Tavaearii. "Elle est très connue et elle a déjà été membre du jury du Heiva i Tahiti. Il faut savoir que nous les sanitos, on chante plutôt des chants de note ou avec la guitare. Et nous avons voulu nous tourner vers nos chants traditionnels", précise Benjamin Colombani.

Avec près de 80 chanteurs sur scène, la troupe concourra dans la catégorie Tārava Raromata'i, jeudi soir.



Rédigé par Corinne Tehetia le Mardi 3 Juillet 2018 à 15:24 | Lu 439 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2018 - 16:41 Une grève pas comme les autres

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués