Tahiti Infos

Hao veut croire dans la culture du pitaya


Hao, le 12 février 2022 – Le pitaya, ou fruit du dragon, connaît un bel essor à Hao où déjà trois producteurs le cultivent. Rencontre avec Tony Foster qui commence à penser à sa commercialisation.

 

Le pitaya peut-il devenir une nouvelle source de revenus pour les agriculteurs polynésiens ? Comme le noni ou encore la vanille, tout peut le laisser croire et plus particulièrement aux Tuamotu où le climat semble lui être très profitable. De plus, la culture du pitaya n’est pas exigeante et peut se faire en pot dans un substrat léger où la bourre de coco très abondante peut apporter une belle contribution. Le fruit du dragon est très peu gourmand en eau, une aubaine pour Hao qui en possède très peu.

Depuis quelque temps, certaines personnes de l’île ont investi et misé sur le secteur primaire, comme la pêche ou la vanille et désormais la culture du pitaya, qui a les atouts pour une redynamisation du secteur primaire. Trois producteurs possèdent chacun une bonne centaine de pieds, et même si la production démarre à peine, elle tient toutes ses promesses.

Apiculteur, vaniliculteur, Tony Foster est un autodidacte touche-à-tout qui s’est lancé depuis trois ans dans la culture du pitaya. Il possède aujourd’hui une centaine de pieds de plus de douze variétés différentes. Pour l’instant, son objectif est d’atteindre un rendement moyen avant de passer à l’étape suivante qui est la commercialisation du précieux fruit. Il avoue : “Je me suis pris de passion pour ce fruit qui est fascinant en plus d’être délicieux. Le pitaya rouge est juteux et sucré, le blanc est croquant et un petit peu acidulé. Bientôt nous goûterons les jaunes dès qu’ils seront mûrs. C’est une culture qui est très bien adaptée pour les Tuamotu, nous avons ici tout ce qu’il faut, le soleil, la bourre de coco, l’engrais bio à base de poisson et en plus c’est une culture qui est lucrative”.


Un fruit aux multiples vertus

Le pitaya est riche en eau ce qui lui permet de participer à la couverture de nos besoins hydriques journaliers. Ses antioxydants permettent de ralentir le vieillissement cellulaire. Il est riche en vitamine C qui permet de lutter contre la fatigue, de stimuler le système immunitaire et de lutter contre diverses infections.

Riche en eau et en fibres, et dépourvu de lipides, le pitaya est un allié de choix pour perdre du poids. Ses fibres permettent de lutter contre la constipation. Il est source de magnésium qui va favoriser la détente musculaire et avoir un rôle anti-stress. Enfin, le pitaya permet d’éliminer les excès d’acide urique et ainsi de prévenir la maladie de la goutte.


Rédigé par Teraumihi tane le Samedi 12 Février 2022 à 09:50 | Lu 1269 fois