Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Haakuti, la vallée des légendes



Ua Pou, le 8 février 2021 - Autrefois berceau de la tribu des Tuatai, Haakuti et ses quelque 243 habitants au nord-ouest de l’île de Ua Pou ont la réputation d’être un peuple entreprenant et voyageur. Les touristes y vivent un vrai dépaysement culturel.

 
Le village de Haakuti se trouve dans une vallée étroite et verte toute l’année, à l’inverse des côtes arides et semi-arides du nord et de l’est de l’île, et s’articule autour d’une unique route, étroite et de forte déclivité, qui descend jusqu’à la mer où les vagues agitées viennent se fracasser sur les trottoirs marquisiens, formations géologiques de front de mer caractéristiques de l’archipel. De là, il ne faut plus de 45 minutes pour accéder à Hakahau où se trouvent les principales infrastructures de l’île et une demi-heure pour arriver à l’aéroport, car la route est bétonnée depuis 2020.

​Pétroglyphes représentant des formes humaines


On y trouve de nombreux arbres fruitiers ; les habitants cultivent des agrumes, des mangues et du noni. Si la saison et son propriétaire le permettent, les amateurs de fruits pourront même déguster une pomme étoile provenant d’un arbre notoirement imposant près de l’église catholique, au sommet de la route en béton. Non loin de là commence une piste qui mène, à travers une bananeraie foisonnante et bien entretenue, à une pierre à face plate ornée de pétroglyphes représentant des formes humaines. On peut y dénombrer deux grandes silhouettes et six autres plus petites et ce qu’on croit deviner être des formes de vie marine. Milton, guide dynamique et accueillant, ancien rameur, sculpteur formé à la construction de pirogues V6 en résine et autrefois professeur de danse à Tahiti, est une référence dans la vallée pour tout ce qui touche à son patrimoine naturel et culturel. Selon lui, en ce qui concerne ces pétroglyphes, une famille de pêcheurs composée des parents et de leurs six enfants devait habiter là et ils ont gravé leur mémoire sur cette pierre. Une autre pierre de taille plus petite, en forme de poisson, était autrefois posée sur la plus grosse ; mais elle a malheureusement disparu récemment. Les vies humaine et marine y sont intimement liées, comme nombres de légendes et d’histoires marquisiennes en témoignent. Hakaotu, baie voisine de Haakuti, était régulièrement le théâtre de battues aux dauphins avant leur interdiction. Ceux qui s’en souviennent racontent qu’un groupe de personnes se postait sur la plage et entrechoquait des pierres dans l’eau afin de perturber les dauphins qui étaient ensuite rabattus par des pirogues vers le littoral, où des pêcheurs les harponnaient pour nourrir leurs familles.
 
Sur le front de mer de la vallée de Haakuti se trouve une gigantesque pierre fleurie (phonolite à grenats tétanifères). À l’instar de la pierre fleurie de la vallée de Hohoi, celle de Haakuti arbore des éclats dorés avec pour différence la couleur de la roche, gris anthracite plutôt que marron caramel comme celle provenant de l’autre côté de l’île. Les visiteurs du cargo mixte Aranui viennent d’ailleurs voir cette curiosité géologique presque unique au monde en même temps qu’ils assistent à des spectacles de danse et à des dégustations de fruits bien orchestrés par des habitants de la vallée. Avec une vue imprenable sur la vallée de Haakuti ainsi que sur la baie de Vaiehu, réputée la plus calme de l’île - et donc particulièrement affectionnée par les voiliers et autres yachts- sur la crête où se dresse aujourd’hui une croix, se trouve l’ancien pae pae du taua kii toto, le grand prêtre à la peau rouge. Selon la légende, il avait réussi à domestiquer un requin baleine que les pêcheurs de la vallée, qui en avaient très peur, aperçurent encore longtemps après la mort du prêtre.

​Pahukoio, le mangeur de… bébés


En retournant vers le village, Milton nous réserve une dernière surprise : le chaudron de Pahukoio, le mangeur de… bébés. Non loin du sentier, au milieu d’une cocoteraie ancienne, se cache un site bien conservé composé d’un pae pae avec à son pied, une pierre dressée indiquant le caractère tapu de l’endroit et un chaudron en pierre dont le couvercle a disparu. C’est là qu’habitait Pahukoio, un vieillard réputé très rusé et qui, en temps de famine, persuadait les familles de lui faire don de leur nourrisson - parfois malade - afin de conjurer le sort. On lui prête également la réputation de s’être attaqué à de vieilles femmes car elles étaient des proies presque aussi faciles que les petits enfants.

​Un quai à rénover


Les habitants de Haakuti vivent principalement de la pêche et de l’artisanat. Parmi eux, quatre sculpteurs sur pierre, os et bois et six à huit artisans pratiquant le tressage pour faire des ornements ou des kete, les paniers en pandanus. Ils travaillent également les graines pour confectionner des bijoux. Aujourd’hui, le village accueille trois magasins alimentaires et un poste de secours. 28 élèves y vont à l’école élémentaire. Les jeunes de Haakuti sont très actifs, certains ont formé un groupe de haka qui danse pour les touristes ou lors d’événements locaux et la plupart des jeunes de la vallée sont très sportifs et se distinguent notamment au volley-ball, à la rame et au futsal. Haakuti est également connue pour l’organisation de mariages locaux, se déroulant en dehors de l’église. Les promis arrivent et repartent à dos de cheval et en tenue traditionnelle ; de quoi vous faire oublier, le temps d’une matinée ensoleillée, que vous êtes en 2021.
 
 
Les habitants se plaignent toutefois beaucoup des problèmes de coupure d’eau car le réseau vieillissant est en cours de rénovation. La vallée connait aussi un problème d’embarcadère. Cela fait huit ans qu’il n’y a plus de quai car l’ancien a été détruit par un éboulement géant. Un problème pour les pêcheurs car la rampe de lancement dont ils disposent depuis est dangereuse et uniquement praticable à certains moments de la journée, quand la houle le permet.

Rédigé par Eve Delahaut le Lundi 8 Février 2021 à 10:36 | Lu 1553 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Mai 2021 - 17:18 Harrison Smith, le "grand-père des arbres"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus