Tahiti Infos

Gims, maître de To'ata


Crédit : Grégory Boissy.
Crédit : Grégory Boissy.
TAHITI, le 2 octobre 2022 - Impressionnant performeur sur scène, le rappeur et chanteur Gims s'est produit samedi soir à To'ata pour le plus grand bonheur de ses 3 000 fans. De Bella à Zombie, en passant par les titres de Sexion d'Assaut, l'artiste a balayé l'ensemble de son répertoire dans un show à l'énergie détonante.

Annoncé depuis plus de deux ans mais reporté à plusieurs reprises en raison de la crise Covid, le retour de Gims à Tahiti s'est fait attendre. Pourtant, samedi soir place To'ata, la patience des 3 000 fans du rappeur et chanteur congolais a été largement récompensée par un show impressionnant de rythme et d'énergie. Seul sur scène avec son DJ Unity –qui s'est occupé de chauffer l'arène de To'ata avant le concert– Gims n'a été rejoint par un guitariste que pour quelques titres acoustiques en début de show.

Entré sur scène avec Zombie, le rappeur a balayé l'étendue de son répertoire, de Bella à La Même, alternant medley de ses tubes de Sexion d'Assaut, pas de danse, arrangements rythmiques et performances vocales sur des titres comme Laissez Passer, Tout donner ou Bella Ciao, avec quelques hits explosifs repris avec le public comme sur Sapé comme jamais.

Devant un public familial, de tous âges, le chanteur s'est amusé avec les très jeunes –“Ça c'est sorti en 2010. T'as pas connu toi”– et les moins jeunes –“Ça va monsieur ? On va faire une pause pour vous”– pour un bel échange avec les spectateurs polynésien. Les “Iaorana” et “Mauruuru” faisant évidemment leur petit effet, comme les anecdotes de Gims sur sa rencontre en matinée avec deux baleines. “J'en ai encore des frissons. Votre île est incroyable, préservez-là.”

Gims a terminé plus d'une heure et demie de show à To'ata sur –celle-ci était facile– son titre J'me tire. Concluant la toute fin de son spectacle détonnant avec son dernier single Maintenant sur une explosion de confettis.

Delphine Barrais et Antoine Samoyeau


Rédigé par Antoine Samoyeau le Dimanche 2 Octobre 2022 à 17:57 | Lu 2152 fois