Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


French Bee a réalisé 10 % du trafic aérien en juin



En un mois et demi, French Bee a déjà transporté près de 9 000 passagers.
En un mois et demi, French Bee a déjà transporté près de 9 000 passagers.
PAPEETE, le 23 juillet 2018. L'impact de l'arrivée de French Bee est visible dès le mois de juin. La compagnie du groupe Dubreuil a transporté le mois dernier pas moins de 10% des passagers transportés de/vers Tahiti Faa'a. Air France qui perd la part la plus significative du nombre de clients avec une baisse de -11.1 % sur le mois.

Arrivée le 12 pour la première fois sur le sol polynésien, la compagnie French Bee a réalisé au mois de juin son premier mois complet d'exploitation au fenua. Aéroport de Tahiti vient de publier la fréquentation de l'aéroport de Tahiti Faa'a pour les six premiers mois et a effectué un focus sur le mois de juin.

"Le mois de juin permet d'avoir un premier aperçu de l'impact de l'arrivée de French Bee sur le marché polynésien", relève Aéroport de Tahiti. "Avec plus de 5 700 passagers traités (arrivées + départs), et bien que la compagnie du groupe Dubreuil, n'ait débuté sa troisième fréquence que le 21 juin, son taux de pénétration sur ce seul mois s'établit déjà à 10% des passages transportés de/vers Tahiti Faa'a, tous faisceaux confondus. Elle entre ainsi directement à la troisième place du classement des compagnies aériennes de Tahiti Faa'a en s'intercalant entre Air France et Air New Zealand."

La compagnie aérienne la plus impactée par l'arrivée de French Bee est Air France "qui perd la part la plus significative avec une baisse de -11.1 % représentant 846 passagers sur le mois". "Air Tahiti Nui semble mieux résister avec une baisse de -3.6 % soit 1203 passagers de moins qu'en 2017", constate Aéroport de Tahiti avant d'analyser : "Ces reculs viennent matérialiser la part inévitable de cannibalisation provoquée par l'arrivée d'un nouvel entrant, qui dans le cas présent, reste cependant largement inférieure à la part de stimulation du marché puisque le bilan global du trafic international sur ce mois de juin reste très positif avec une croissance de 4077 passagers soit +7.8 par rapport à juin 2017. Il est naturellement bien trop tôt pour tirer des conclusions qui devraient apparaître plus clairement à l'issue de la saison haute."

Malgré ce recul du mois de juin, Air Tahiti Nui progresse de +2.8 % sur les six premiers mois de l'année tandis qu'Air France perd plus de 1900 passagers sur la période (-4.9%) dont seul le mois de février a été positif (+4.2%) à l'inverse des cinq autres qui ont vu la compagnie perdre des passagers par rapport aux mêmes mois de l'année précédente. Ce recula été marqué par un pic en mai (-15.3%), mois où la compagnie a été touchée par une grève.

De son côté, Air New Zealand poursuit son ascension sur ce premier semestre (+11%), bien que le mois de juin marque une pause dans cette croissance (-0.6%). Cette compagnie n'est pour le moment pas directement impactée par l'arrivée de French Bee. Néanmoins, "il conviendra d'observer dans les mois qui viennent si l'effet nouveauté et les offres tarifaires proposées par French Bee sur San Francisco ne viennent pas détourner une partie des voyageurs polynésiens jusque-là attirés par la proximité de la Nouvelle-Zélande", relève Aéroport de Tahiti.

French Bee a réalisé 10 % du trafic aérien en juin
De manière globale, les chiffres d'Aéroport de Tahiti indiquent un trafic en hausse au premier semestre. "Avec +4.3% de hausse globale, les résultats au 30 juin 2018 du trafic passager aérien affichent un dynamisme supérieur à ceux de l'année 2017 (+3.6%), et ce alors que les leviers de croissance attendus n'ont pas encore donné leur plein effet. On assiste à une inversion des rythmes de croissance entre l'international et le domestique", décrit Aéroport de Tahiti. "A l'international en effet, cette dynamique s'accélère de manière significative en présentant un taux de progression de +5.6 % et un mois de février marqué par une forte hausse (+12%) en lien avec les escales de plusieurs paquebots de croisière à Tahiti. Le mois de juin (…) affiche un bond de +7.8 % sur le trafic international."
Les bons chiffres du transport international ne se retrouvent pas tous dans le transport domestique. "On observe une tendance également positive, mais sur un rythme plus modéré, à l'inverse de ce qu'on avait pu observer en 2017 où le trafic local avait davantage porté la croissance que le trafic international", note Aéroport de Tahiti. "L'effet croisières explique la décorrélation de la croissance du trafic international du mois de février (10 points d'écart) mais pas celle du mois de juin où l'apport de French Bee ne semble pas bénéficier au trafic inter-îles."

French Bee a réalisé 10 % du trafic aérien en juin

Les prochains temps forts

Aéroport de Tahiti fait le point également sur les prochains changements prévus sur le tarmac de l'aéroport de Tahiti Faa'a.
Hawaiian Airlines, qui dessert aujourd'hui l'aéroport de Tahiti Faa'a à raison d'un vol hebdomadaire depuis et vers Honolulu le samedi soir, lancera provisoirement une deuxième fréquence hebdomadaire le mardi soir du 2 octobre au 8 janvier 2019.
Air New Zealand a annoncé la pérennisation de sa troisième fréquence hebdomadaire sur sa ligne Auckland Papeete le mardi à compter du 30 octobre.

Enfin, ce sera au tour de United Airlines de lancer un vol de /vers San Francisco à partir du 30 octobre, trois jours par semaine au moyen d'un Boeing 787-8 Dreamliner de 219 sièges. Après Hawaiian Airlines, United Airlines sera la deuxième compagnie sous pavillon américain en se posant à Tahiti Faa'a et la première en opérant directement depuis le continent.

"Le positionnement de United Airlines va immanquablement générer une nouvelle recomposition du marché qui pourrait impacter davantage les deux opérateurs historiques que ne le fait French Bee", commente Aéroport de Tahiti. "En effet, la compagnie low cost devrait surtout stimuler le segment economy du marché Métropole, alors que l'arrivée de United Airlines constitue une attaque plus frontale sur le segment de la clientèle américaine et notamment sa frange haute contribution qui constitue un levier majeur de rentabilité des lignes Air France et Air Tahiti Nui."
"Le positionnement de United sur la saison creuse va offrir une capacité supplémentaire au moment les taux de remplissage des hébergements touristiques sont les plus bas. C'est donc une bonne affaire pour le tourisme du fenua. Revers de la médaille, c'est aussi à ce moment-là que les opérateurs historiques pouvaient éprouver déjà quelques difficultés à remplir leurs avions", complète Aéroport de Tahiti. "La baisse des prix qui devrait intervenir suite à ce surplus de capacité devrait réduire les marges voire, à terme, inciter certains opérateurs à ajuster leur volume à la baisse."

le Lundi 23 Juillet 2018 à 10:32 | Lu 7324 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués