Tahiti Infos

“Forte volonté d'engagement” pour le Plan Climat


“Forte volonté d'engagement” pour le Plan Climat
Tahiti, le 7 décembre 2022 - Dans le cadre du Plan Climat pour la Polynésie française 2022-2030, de nombreux acteurs du projet se sont réunis le 22 novembre dernier pour une journée de concertation portant sur les enjeux liés au changement climatique. L'équipe du Plan Climat s'est également rendue à la Fête de la Science et au Salon du livre pour rencontrer le grand public alors que l'empreinte carbone moyenne d'un Polynésien s'élève à 11 tonnes de CO2e/an, loin devant la moyenne de 5,5 tonnes visée pour l'horizon 2030.
 
Dans un communiqué diffusé mercredi, l'équipe en charge du Plan Climat de la Polynésie française (PCPF) 2022-2030 indique qu'elle a participé, en novembre dernier, à la Fête de la Science organisée sur le thème du “Réveil climatique”. À cette occasion, elle a rencontré “le grand public” au travers de deux conférences organisées à Tahiti et Moorea et s'est également rendue aux collèges de Papara et de Taravao afin de sensibiliser une centaine d'élèves. Le 19 novembre, l'équipe du PCPF a cette fois participé à une discussion sur la thématique de l'impact environnemental lors du salon du Livre.
 
Enfin, le 22 novembre, une journée de concertation organisée sous la forme d'un “Forum ouvert” s'est déroulée à la présidence. L'occasion pour “plus de 100 personnes” de participer à des ateliers thématiques afin de partager et de consolider l'état des lieux quant au diagnostic du PCPF. Ce “temps fort” a permis d'engager les “premières réflexions sur la stratégie climatique de la Polynésie et de faire ressortir 13 grandes orientations sur des enjeux variés” tels que la mobilité, les déchets ou bien encore l'agriculture.
 
“Consolider la stratégie climatique”
 
Selon l'équipe chargée du PCPF, un “intérêt marqué pour ces enjeux cruciaux et une volonté d'engagement forte pour renforcer l'adaptant du territoire au changement climatique en cours” sont ressortis de ces rencontres. Dans les mois prochains, des ateliers de travail thématique doivent permettre de “consolider la stratégie climatique pour une validation prévue en 2023”. Cette phase doit aussi “favoriser l'appropriation et une meilleure prise en compte de l'objectif climatique du territoire”, à savoir une diminution de 50% des émissions de gaz à effet de serre, avant la co-construction d'un plan d'actions opérationnel prévu entre avril et juillet 2023.
 
Rappelons en effet qu'actuellement, l'empreinte carbone moyenne d'un Polynésien s'élève à 11 tonnes de CO2e/an – dont sept tonnes liées aux importations – et que l'objectif polynésien à l'horizon 2030 est d'arriver à 5,5 tonnes de CO2e/an. L'objectif de l'Accord de Paris en 2050, destiné à limiter le réchauffement climatique de 2 degrés, prévoit quant à lui 2 tonnes de CO2e/an et par habitant.

 


Rédigé par Garance Colbert le Mercredi 7 Décembre 2022 à 16:53 | Lu 732 fois