Tahiti Infos

Football : Exode à Manu Ura


Le club de Paea, sacré cinq fois champion de Tahiti et sixième du dernier championnat, a été saigné à blanc au cours de l'intersaison.
Le club de Paea, sacré cinq fois champion de Tahiti et sixième du dernier championnat, a été saigné à blanc au cours de l'intersaison.
Tahiti, le 8 septembre 2020 - La traditionnelle période de mutation s'est achevée à la fin du mois d'août. L'AS Manu Ura est la grande perdante du mercato. Le club de Paea a enregistré le départ de 19 joueurs, dont Jonathan Torohia, gardien emblématique des mauve. Timiona Asen, coach de l'équipe la saison dernière, a également décidé de faire ses valises. 

C'est l'hécatombe du côté de Paea et de l'AS Manu Ura. Le club de la côte ouest, sacré cinq fois champion de Tahiti au cours de son histoire, a enregistré le départ de 19 joueurs à l'issue de la période de mutation qui s'est achevée le 31 août. Parmi eux on retrouve l'emblématique gardien du club et des Tiki Toa, Jonathan Torohia, qui a décidé de rejoindre l'armada de l'AS Pirae, champion en titre. D'autres joueurs clés de l'effectif comme Tino Smith, Gary Rochette, Heitini Tupea, François Mu ou encore Rooarii Roo ont également fait leurs valises pour rejoindre des clubs comme l'AS Dragon ou l'AS Punaruu. De même, Timiona Asen, le coach de l'équipe, a décidé de quitter le navire mauve après seulement une saison à la tête de l'équipe. 

"Les relations n'étaient plus au beau fixe"

"Les relations entre les joueurs et l'ancienne direction du club n'étaient plus au beau fixe", indique Tetahio Auraa, ancien coach de l'équipe installé à la présidence du club de Paea depuis une semaine. "L'ancienne présidente du club a laissé traîner les choses et on a bien failli ne pas avoir Manu Ura en Ligue 1 cette saison. Evidemment cette année ça sera compliqué pour nous d'être compétitif au vu du nombre et de la qualité des joueurs qui nous quitte. Mais on va se battre", ajoute Auraa. 

Devant cette saignée, le maire de Paea, Antony Géros, est également intervenu. En effet, plusieurs joueurs du club sont sous-contrat avec la commune et l'édile est prêt à mettre la pression. "Ce n'est pas écrit dans leur contrat, mais s'ils travaillent aujourd'hui pour la commune c'est parce qu'ils jouaient pour Manu Ura. Maintenant c'est à eux de voir", insiste Tetahio Auraa. 

Du nouveau en attaque pour Pirae

Loin des préoccupations de Manu Ura, l'AS Pirae, sacré champion en mai dernier sur tapis vert, a enregistré de son côté l'arrivée d'un renfort de choix (en plus de Jonathan Torohia), avec Benoit Mathon, ancien avant-centre de l'AS Tefana. Ce dernier a notamment inscrit la saison dernière la bagatelle de 13 buts. Le nouvel attaquant orange a déjà pu créer quelques automatismes avec ses nouveaux coéquipiers lors du Beach Soccer Tour, qu'il avait remporté en juillet dernier avec les Tiki Tama. Pirae enregistre également l'arrivée de Ariiura Labaste, ancien attaquant de l'AS Vénus. 

L'AS Vénus justement. Le club de Mahina, deuxième du dernier championnat, a fait le pari de la jeunesse en recrutant cinq joueurs U18 issus des équipes de l'Olympic Mahina, de l'AS Samine ou encore de l'AS Teva FC. Enfin, l'AS Tiare Tahiti, troisième de Ligue 1 la saison dernière, enregistre l'arrivée d'Hugo Boube de l'AS JT et de six autres joueurs issus des clubs de l'île sœur comme Tiare Hinano et Tiare Anani. 

Rappelons que la Fédération tahitienne de football a repoussé au 9 octobre le démarrage des championnats. 
 



Rédigé par Désiré Teivao le Mardi 8 Septembre 2020 à 07:01 | Lu 4396 fois