Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Fin de conflit à Sabena Technics



Fin de conflit à Sabena Technics
Tahiti, le 9 juillet 2021 – Les indemnités de licenciement, “c'était la dernière chose qui coinçait” selon Patrick Joly, délégué syndical Unsa à Sabena Technics. Signé vendredi à 14 heures par les syndicats et la direction, le protocole de fin de conflit prévoit de verser 1,5 million de Fcfp assorti d'une prime d'ancienneté aux 42 salariés qui n'ont pas pu être repris par Jet Aviation.  
 
“C'est un soulagement quand même de ne plus être sur le trottoir”, résume le délégué syndical Unsa Patrick Joly. Reprise du travail lundi matin pour les salariés de Sabena Technics. A l'issue de plus de deux mois de grève, les syndicats et la direction de Sabena Technics ont signé vendredi le protocole de fin de conflit permettant d'indemniser 42 employés. Car si la direction du groupe de maintenance aéronautique a présenté le 9 juin un plan de licenciement pour motif économique de 67 des 95 employés de sa filiale tahitienne, Jet Aviation avait finalement accepté de reprendre 24 employés de Sabena Technics, avec les mêmes acquis.

Pré-retraite ou formation  

Si ceux-là avaient finalement obtenu une réponse sur leur avenir, les 42 autres attendaient d'être fixés sur les indemnités de licenciement à défaut d'être repris. “A la fin de leur préavis, ils n'auront plus de travail, l'idée c'était de leur proposer une enveloppe suffisamment conséquente pour qu'ils aient le temps de se retourner” précise le syndicaliste. “C'était la dernière chose qui coinçait”. Le protocole prévoit ainsi 1,5 million de Fcfp par salarié assorti d'une prime d'ancienneté dont le montant varie en fonction de la date d'entrée dans l'entreprise du salarié (10 à 15 ans, 15 à 20 ans, 20 à 25 ans, 25 à 30 ans). Les syndicats ne cachent pas leur satisfaction d'avoir réussi à arracher cette dernière revendication. “Globalement, on est tous content, mais ce n'est pas fini, on a d'autres échéances maintenant” ajoute Patrick Joly. “Certains salariés partiront en pré-retraite, d'autres en formation pour se reclasser. On espère que tout le monde trouvera un travail à la fin du préavis”. Sollicitée par la rédaction, la direction n'a pas souhaité s'exprimer. 
 

Rédigé par Esther Cunéo le Vendredi 9 Juillet 2021 à 18:32 | Lu 2952 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 4 Août 2021 - 20:31 Sophie Baptendier booste la lecture jeunesse

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus