Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fifo : Le palmarès dévoilé vendredi soir



PAPEETE, le 8 février 2018. Le suspens va s’achever ce vendredi pour les réalisateurs et producteurs des films en compétition au Festival international du film océanien (Fifo). La soirée de remise des prix débutera à 19 heures. On connaîtra ainsi les documentaires qui ont le plus séduit les festivaliers. Rencontre avec des spectateurs.

Les yeux rivés sur le programme du Fifo, marchant dans les couloirs de la Maison de la culture ou assis sur un banc devant la salle de projection… Les festivaliers sont absorbés par ce festival où les documentaires sur l’Océanie ont la part belle. Parmi les visiteurs, de nombreux étudiants et élèves. « On a été touchés par la maltraitance des animaux », confie Leslie, élève au lycée de Faa’a, entre deux projections. Sa camarade Cécilia a, elle, été choquée par les images montrées dans ce documentaire intitulé Blue qui traite de la pollution dans l’Océan Pacifique. « On voit comment l’être humain détruit la planète, ça nous fait réfléchir. On apprend beaucoup de chose », explique de son côté Hoarii, lycéen de Mahina, qui attend sagement à la sortie du Grand Théâtre le prochain documentaire. Le jeune homme de 18 ans a également beaucoup apprécié le documentaire Michel Bourez, des racines du surf à la cime du monde. Il est loin d’être le seul. Au-delà de l’exemple véhiculé par ce surfeur tahitien aux jeunes polynésiens, le documentaire a aussi beaucoup séduit les visiteurs de passage en Polynésie française. « Il m’a permis de découvrir la culture du surf ici, je peux m’en imprégner, explique Sylvain qui est arrivé il y a trois mois à Tahiti pour y rester six mois. Le FIFO me permet de mieux comprendre la culture polynésienne ». Ce cardiologue de 29 ans qui vient de Toulouse va profiter un maximum du festival et se laisser guider au gré de son humeur et des projections.

Découverte, réflexion, émotions…

A quelques mètres, devant la salle du Petit Théâtre, de nombreux festivaliers attendent la projection de Pouvana’a, ni haine ni rancune. Jacqueline, 76 ans, est venue spécialement pour voir ce documentaire sur un personnage historique de la Polynésie française. « Le pilote qui a ramené Pouvana’a de France à Tahiti était mon mari, il est décédé depuis. Je suis venue le voir ». Jacqueline est émue, elle se rappelle comme si c’était hier de cet avion arrivant sur le tarmac de l’aéroport de Tahiti- Faa’a duquel Pouvana’a est descendu accueilli par le peuple.

Thierry, 47 ans, est lui venu au FIFO pour regarder surtout des documentaires sur le droit des autochtones. Il a été très touché par le film Frère des arbres racontant le combat d’un Papou face à la déforestation. « Il nous fait réfléchir pour la génération à venir. Si les arbres disparaissent, qu’est-ce que nos enfants respireront ? De la pollution ? Il est important que ces films existent pour raconter ce qu'il se passe dans le Pacifique, il faut résoudre ces problèmes », confie cet aficionado du Fifo. Isabelle, 55 ans, est aussi une habituée du festival. Elle y participe depuis sa création il y a quinze ans. « Je découvre chaque année des îles et des civilisations que je ne connaissais pas. Le Fifo est un rendez-vous important que je ne veux pas manquer ». Isabelle est accompagnée de sa fille Amandine. « Ce festival nous ouvre l’esprit », confie la jeune femme de 24 ans qui fait son troisième Fifo cette année. L’ouverture d’esprit… Jean-Claude, 69 ans, est ravi de voir les jeunes venir au festival et ainsi découvrir des univers, des histoires, des messages universels, et décrocher un peu leurs yeux des tablettes ou smartphone. « Avec le Fifo, on développe notre réflexion et on voit les choses autrement ».






Remise des prix

La soirée de remise des prix débutera à 19 heures ce vendredi soir. Ponctuée d’intermèdes de danse du groupe Hei Tahiti, qui a remporté la seconde place en catégorie Overall et la première place en catégorie Mehura au Hura Tapairu 2017, cette soirée permettra de connaître les films primés par le jury (Grand prix FIFO – France Télévisions et trois prix spéciaux), ainsi que le prix du public, le prix du meilleur court-métrage de fiction, le prix du meilleur court-documentaire et le prix Okeanos).

La remise des prix sera suivie de la projection du prix du public et du Grand Prix FIFO – France Télévisions.

Rédigé par FIFO / Suliane Favennec le Jeudi 8 Février 2018 à 15:04 | Lu 750 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués