Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Fêtes de juillet aux Marquises : Tiurai, Heiva ou Rare ?



Ua Pou, le 5 juillet 2021 – Les préparatifs pour les festivités du mois de juillet battent leur plein à Ua Pou. L’occasion de revenir sur l’origine de cette fête et des différents noms qu’elle a pris au fil du temps.

Les coups de marteaux et le frottement des scies à bois se font entendre sur le site Takuua à Ua Pou. Plusieurs familles de l’île sont là et montent des baraques traditionnelles à partir de purau, d’acacia et de poa. Le béton s’efface peu à peu pour laisser place aux matériaux naturels que chacun a récupéré dans la brousse ou dans son jardin. Vaite et Roxanne tressent les feuilles de poa qui recouvriront leur roulote de juillet. « On fait tout nous-mêmes, nous explique Vaite originaire des Australes, c’est traditionnel chez nous. J’ai appris à faire ça quand j’étais petite et depuis je continue».

Mais pourquoi fait-on la fête en juillet ?

C’est le 14 juillet 1881 que le Tiurai voit le jour, le mot est une adaptation polynésienne de l’anglais « july » qui signifie : juillet. Le Tiurai était alors une simple célébration de la fête nationale française accompagnée de chants traditionnels polynésiens. D’année en année ces célébrations ont évolué, notamment à partir de 1956, où les costumes traditionnels remplacent les robes missionnaires et où le Ori Tahiti apparait dans les festivités. Puis, lors de l’édition de 1985, le Tiurai change de nom est devient le Heiva i Tahiti à la suite de l’accession à l’autonomie de la Polynésie française l'année précédente.

« Ici aux Marquises on dit le Rare, juillet en marquisien, nous explique Jérôme Simoneau guide de randonnée à Ua Pou. A l’époque les habitants de tous les archipels se donnaient rendez-vous sur l’île de Tahiti pour célébrer le Heiva autour du 14 juillet. Mais comme il fallait environ une semaine à tout le monde pour s’y rendre et une autre pour repartir et qu’il fallait passer au moins une semaine sur place pour que ça vaille le coup, les festivités se sont étalées sur tout le mois de juillet. Par la suite, chacun a préféré faire le Heiva sur son île pour éviter les déplacements. Puis, malheureusement certaines îles ont arrêté de participer et aujourd’hui quelques-unes seulement continuent de jouer le jeu. En tout cas je suis fier d’habiter à Ua Pou car ici le Rare a encore lieu et pleins de spectacles et de compétitions traditionnelles auront lieu, c’est une île dynamique où il se passe toujours quelque chose. ».
Cette année, une jeune Brasserie profitera de l’évènement pour se rendre sur l’île est y présenter sa bière artisanale brassée à Tahiti. « Il faut encourager l’initiative. Lorsque des jeunes créent des choses intéressantes au niveau local il faut les mettre en avant, c’est aussi à ça que sert ce type d’évènement.» ajoute Jérôme.

Qu’on les appelle Tiurai, Heiva ou Rare, les fêtes de juillet sont toujours l’occasion pour tout un pays de célébrer la tradition dans la joie et la bonne humeur.

Rédigé par Jean Ollivier le Lundi 5 Juillet 2021 à 10:44 | Lu 1044 fois





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 1 Août 2021 - 20:40 Les ‘Opea’a de Tahiti sont-elles uniques ?

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus