Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fautaua : l'adolescente de 15 ans est décédée suite à une chute de 150 mètres



PAPEETE, le 10 juillet 2018 - Une jeune fille de 15 ans a trouvé la mort ce mardi après-midi en tombant du haut de la cascade de la Fautaua. Après une chute de 150 mètres, l’adolescente a succombé à ses blessures avant l’arrivée des secours. Les amis de la victime et les témoins, très choqués, ont été pris en charge par une cellule de soutien psychologique.

Un terrible drame a eu lieu ce mardi peu après midi, dans la vallée de la Fautaua. Une jeune fille de 15 ans a perdu la vie après une chute d’environ 150 mètres, du haut de la célèbre cascade, lors d’une randonnée avec trois de ses amis.

Les pompiers de Papeete ont été alertés vers 12h40. Ils sont intervenus sur place assez rapidement, accompagnés des agents de la Direction de la sécurité publique et d’une cellule de soutien psychologique. Le corps de la victime a été transféré par hélicoptère à l’hôpital du Taaone un peu plus d’une heure après l’accident.

Les circonstances qui ont précédé l'accident restent encore inconnues.

L’un des témoins de ce dramatique accident, très choqué, se trouvait à proximité du bassin, au bas de la cascade :"On venait d’arriver. Ma copine nous filmait. Après, elle a voulu se prendre en photo avec la cascade et là, on a tous vu une fille qui tombait. On aurait dit un pantin désarticulé. Elle n’a pas crié. Elle a fini au fond de l’eau. On est allés la chercher. On a fait tout ce qu’on pouvait. On l’a mise en Position latérale de sécurité (PLS). On lui a fait un massage cardiaque. On a essayé de la réchauffer avec une serviette. On a pris son pouls : on le sentait un peu puis elle est vite partie. On n’arrêtait pas de lui parler pour qu’elle reste avec nous. » Les témoins ont ensuite prévenu les secours : « l’un de nous a pris son téléphone et a couru jusqu’au portail car on n’avait pas de réseau. Il a appelé les pompiers puis il est revenu en courant et là, on a attendu une heure avec elle."

Etat de choc

Les témoins de ce drame sont principalement des adolescents. Ils ont très rapidement été pris en charge par Olivier de Longeaux, infirmier psychologue rattaché auprès de la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique (CUMP). Ce dernier nous relate la prise en charge : "i[Ces jeunes ont vu le corps tomber. Cela n’est pas anodin de voir cela arriver devant soi alors nous devons prendre des précautions et les conseiller sur ce qui se passera après. C’est pour cela que j’ai besoin de leur parler et de les faire parler. Certains d’entre eux étaient très choqués. Ils veulent aller vite, raconter tout ce qu’ils ont vu. D’autres ne veulent pas en parler du tout. Ils ne pleurent pas, ne disent pas un mot. Ils se trouvent en état de choc. Je fais donc une évaluation. Ceux dont les cas me semblent inquiétants. Pour les autres, je les informe sur les structures à contacter, sur les démarches à effectuer."]i

Comme le confirme un habitué des lieux, le fond de la vallée de la Fautaua est ouvert et libre d’accès en semaine, en dépit d’une réglementation municipale qui oblige les randonneurs à se déclarer.

Rédigé par Garance Colbert le Mardi 10 Juillet 2018 à 16:54 | Lu 57331 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 16:35 Te Ora Hau veut faire entendre sa voix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués