Tahiti Infos

Etats-Unis: un grand pont de Baltimore s'effondre, percuté par un navire


Crédit TASOS KATOPODIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Crédit TASOS KATOPODIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Baltimore, États-Unis | AFP | mardi 26/03/2024 - Un important pont autoroutier de Baltimore, sur la côte est des Etats-Unis, s'est effondré tôt mardi matin après avoir été percuté par un porte-conteneurs en détresse, entraînant des véhicules et des personnes dans sa chute.

Les secours recherchent au moins six victimes dans l'eau et sur le fond marin, autour de l'immense structure métallique tordue, selon un dernier bilan des autorités, dans un déploiement spectaculaire de moyens incluant des bateaux, drones, hélicoptères et plongeurs.

Des images de vidéosurveillance montrent le porte-conteneurs heurtant un pilier du pont Francis Scott Key, faisant s'écrouler plusieurs des arches de l'ouvrage dans le port.

On aperçoit des lumières qui semblent être celles de véhicules de maintenance sur le pont, avant qu'il ne se déforme et tombe par morceaux, vers 01H30 heure locale (05H30 GMT).

- "Véhicules submergés"-
L'équipage a juste avant informé les autorités d'un problème de perte de puissance ayant mis le navire hors de contrôle, a indiqué le gouverneur de l'Etat du Maryland. Cela a permis de couper une partie du trafic routier sur le pont et de sauver des vies, a ajouté Wes Moore.

"Notre sonar a détecté la présence de véhicules submergés", a de son côté déclaré James Wallace, le chef des pompiers de la ville. "Je n'en ai pas encore le nombre", a-t-il ajouté.

Jennifer Woolf a manqué de perdre son fils de 20 ans dans la catastrophe. Il a emprunté le pont trois minutes avant le drame. "Il est rentré à la maison en panique, en pleurs, tremblant, et j'ai commencé à pleurer aussi", confie à l'AFP l'Américaine de 41 ans.

"On a été réveillé par une espèce de tremblement de terre et un long fracas retentissant", a de son côté relaté un riverain, dont les fenêtres donnent sur le pont, cité par CNN. 

Parmi les victimes potentielles figurent des ouvriers qui travaillaient sur l'ouvrage, qui enjambe l'embouchure de la rivière Patapsco.

Une personne a été transportée à l'hôpital dans "un état très grave", a déclaré le chef des pompiers, tandis qu'une deuxième est sortie indemne de l'accident. 

"Il n'y a absolument aucune indication qu'il s'agisse d'un acte terroriste", a souligné Richard Worley, chef de la police de Baltimore.

Axe routier crucial 

Le pont à quatre voies est long de 2,6 km, au sud-ouest de Baltimore, grande ville industrielle et portuaire américaine, dans l'Etat du Maryland, à environ 60 kilomètres au nord-est de Washington. 

Il s'agit d'un axe nord/sud crucial pour les transports et l'économie de la côte est des Etats-Unis. Il porte le nom d'un enfant du pays, Francis Scott Key, qui a écrit les paroles de l'hymne national américain, The Star-Spangled Banner.

Le transport maritime à destination et en provenance de Baltimore, l'un des ports les plus fréquentés des États-Unis, est "suspendu jusqu'à nouvel ordre", ont fait savoir les autorités.

Le gouverneur du Maryland a décrété l'état d'urgence pour mobiliser rapidement les ressources fédérales de l'administration Biden.

Le site de suivi du trafic maritime MarineTraffic a montré un porte-conteneurs battant pavillon singapourien, nommé Dali, à l'arrêt sous le pont tôt mardi.

Le géant danois du transport maritime Maersk a confirmé avoir affrété le navire, exploité par la société maritime Synergy Group. 

"Nous sommes horrifiés par ce qui est arrivé à Baltimore et nous adressons nos pensées aux personnes touchées", a écrit Maersk dans un communiqué.

Les gestionnaires du navire ont déclaré mardi qu'il n'y avait pas de blessés parmi les membres de l'équipage. "Tous les membres de l'équipage, y compris les deux pilotes, ont été retrouvés et aucun blessé n'est à déplorer", a écrit Synergy Marine Group sur son site internet.

Le maire de Baltimore a évoqué "une tragédie inconcevable". "Il nous faut penser aux familles et aux personnes touchées, aux gens que nous devons rechercher, pour l'instant nous nous concentrons là-dessus", a ajouté Brandon Scott dans une conférence de presse. 

L'enquête devra elle déterminer comment le choc causé par un navire seul a pu détruire plusieurs arches du pont métallique, dont la construction a débuté en 1972 et qui fut inauguré en 1977.  

Même si le porte-conteneurs long de 300 mètres dispose d'une puissante force d'inertie, a fortiori avec sa cargaison, "l'ampleur des dommages à la superstructure du pont semble disproportionnée par rapport à la cause, c'est un sujet à creuser dans les investigations", a commenté le professeur Toby Mottram, un expert en structures de l'université britannique de Warwick.

le Mardi 26 Mars 2024 à 06:55 | Lu 1213 fois