Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


État d’urgence déclaré à Christchurch après un séisme de magnitude 7



WELLINGTON, samedi 4 septembre 2010 (Flash d'Océanie) – Un état d’urgence a été déclaré samedi par les autorités de la ville de Christchurch (côte Est de l’île du Sud), à la suite d’un puissant séisme de magnitude 7 sur l’échelle ouverte de Richter, survenu aux aurores, à 4h35 du matin (heure locale, GMT+13) occasionnant d’importants dégâts dans toute la région.


Localisation et visualisation du séisme de magnitude 7 survenu samedi près de Christchurch à 4h35 du matin (heure locale, GMT+13) via Google maps
Localisation et visualisation du séisme de magnitude 7 survenu samedi près de Christchurch à 4h35 du matin (heure locale, GMT+13) via Google maps
Cette secousse tellurique a été très fortement ressentie dans toute l’île du sud, en raison de sa faible profondeur (cinq kilomètres en dessous du niveau de la mer).
De nombreux témoignages recueillis depuis décrivent des habitants en plein sommeil littéralement éjectés de leur lit.
L’épicentre a été localisé à 45 kilomètres à l’Ouest de Christchurch (330 kilomètres au Sud-ouest de la capitale Wellington).
Aucune alerte régionale au tsunami n’a été déclenchée.
Les services néo-zélandais de la défense civile, sur place, ont appelé la population à rester calme, en raison de la forte probabilité d’une séquence de répliques.
John Carter, ministre de la défense civile, a également lancé pour consigne que les riverains restent chez eux.
Le Premier ministre John Key devrait se rendre sur place dans la journée.
Les premières estimations des dégâts concernent de nombreuses canalisations d’eau et des lignes électriques et de téléphone coupées en plusieurs points, ainsi que des ponts et des axes routiers fortement endommagés.
De nombreuses façades de bâtiments de la ville se sont aussi effondrées.
Jusqu’ici, seul un homme d’une cinquantaine d’années a été hospitalisé, blessé par l’effondrement d’un conduit de cheminée et de bris de verre.
L’hôpital de la ville a mis en service son propre groupe électrogène.
Les travaux de rétablissements ainsi que les estimations des dégâts matériels pourraient prendre des semaines.
La Nouvelle-Zélande se trouve dans une région particulièrement prône aux séismes, qui fait partie de ce qu’il est généralement convenu d’appeler la « ceinture de feu du Pacifique ».
Les séismes les plus puissants et les plus fréquents, dans sa proche région, sont ceux situés dans les îles Kermadec, au-dessus de la fosse éponyme qui constitue le point de jonction et d’affrontement de deux plaques tectoniques, l’Indo-australienne et la Pacifique.
Cette zone à très forte sismicité et à haute concentration de volcans actifs, qui englobe aussi bien les îles de la Mélanésie (Papouasie-Nouvelle-Guinée, îles Salomon, Vanuatu) que celles, plus au Nord, de la Micronésie (Marianne du Nord, Guam), au Sud, une zone polynésienne incluant la Nouvelle-Zélande et Tonga et plus à l’Est, la région d’Hawaii.

pad

Rédigé par Pad le Vendredi 3 Septembre 2010 à 15:33 | Lu 842 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués