Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Enquête ouverte après la mort d'un bébé examiné deux fois à l'hôpital de Cayenne



Cayenne, France | AFP | jeudi 28/12/2017 - Une enquête judiciaire a été ouverte suite à la mort d'une petite fille de sept mois en Guyane, le jour de Noël, après deux passages aux urgences de l'hôpital de Cayenne, a indiqué jeudi le parquet de Cayenne à l'AFP.

Selon le père du bébé, lui-même et sa compagne s'étaient rendus préalablement à deux reprises aux urgences de l'hôpital de Cayenne avec leur bébé malade.
"Ma fille avait de la fièvre, 38,7° samedi soir, et j'entendais un ronronnement au niveau de ses bronches. Nous sommes rendus aux urgences de l'hôpital de Cayenne (...) de minuit samedi à 05H00 dimanche. Puis on nous a dit qu'on pouvait partir, avec une ordonnance prescrivant de l'Aerius, du Celestène et du Doliprane", a raconté à l'AFP Douglas Khan, le père âgé de 22 ans.
"Cela n'allait pas mieux et nous y sommes retournés dimanche soir vers 20H00. A minuit environ, on nous a libérés avec une ordonnance de Ventoline", a-t-il poursuivi. 
"A la seconde venue des parents et du bébé à l'hôpital, un masque à oxygène a été utilisé pour aider l'enfant à respirer", a précisé l'avocat de la famille, Me Akim El Allaoui. "Devait-on laisser partir de l'hôpital  un bébé sous détresse respiratoire?", s'est-il interrogé.
Lundi matin, le père de famille dit avoir entendu sa fille tousser, l'avoir trouvée "toute molle" et l'avoir "immédiatement conduite" chez les pompiers près de son domicile.
Un pompier a porté les premiers secours, avant d'appeler le Samu, qui a aussi tenté de ranimer l'enfant avant de la conduire aux urgences, a expliqué le jeune père.
Contacté par l'AFP, l'hôpital de Cayenne a juste indiqué dans un communiqué mercredi soir que le décès du "nourrisson a été constaté le 25 décembre par les équipes des urgences".
Une autopsie doit avoir lieu jeudi après-midi (soirée à Paris), selon l'avocat.
Dans un communiqué, l'Agence régionale de santé (ARS), indique avoir diligenté une "enquête administrative" pour "apprécier les modalités de prise en charge du jeune patient" à l'hôpital.

le Vendredi 29 Décembre 2017 à 08:05 | Lu 459 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Décembre 2020 - 06:07 Sur Brut, Macron échange avec la "Génération Covid"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus