Tahiti Infos

Encore une mise en examen pour DJ Fred


Tahiti, le 7 décembre 2021 – Moins de deux ans après avoir été condamné en appel à sept ans de prison ferme pour avoir fait chanter des mineurs sur les réseaux sociaux en obtenant d'eux des photos et vidéos pédopornographiques, Wilfrid Atapo, dit "DJ Fred", a de nouveau été mis en examen la semaine dernière pour des faits similaires, cette fois commis depuis sa cellule.
 
Alors qu'il purge actuellement une peine de sept ans de prison ferme à Nuutania pour diffusion d'images de mineurs à caractère pédopornographique et corruption de mineurs, le multirécidiviste Wilfrid Atapo, plus connu sous le nom de "DJ Fred", fait de nouveau parler de lui. L'ancien animateur des soirées de Papeete a été extrait de sa cellule et présenté devant un juge d'instruction dans le cadre d'une nouvelle commission rogatoire mercredi 1er décembre dernier. Au terme de son interrogatoire de première comparution, Wilfrid Atapo a été mis en examen une nouvelle fois pour une longue série d'infractions dont celles de diffusion d'images de mineurs à caractère pédopornographique et corruption de mineurs. Le tout portant sur les témoignages de plus de 20 victimes mineures. Il a ensuite été reconduit à Nuutania.
 
Cette nouvelle mise en examen, qui vient s'inscrire dans le long parcours de délinquant sexuel de DJ Fred, trouve son origine dans une perquisition de routine opérée au sein de sa cellule en juin 2020. Comme révélé à l'époque par Tahiti Infos, lors de cette fouille les agents pénitentiaires de Nuutania avaient trouvé deux téléphones, vendus par un gardien, sur lesquels avaient été retrouvés des centaines de fichiers à caractère pédopornographique que le multirécidiviste avait téléchargés de sa cellule. De l'enquête menée depuis par la brigade de recherches de la gendarmerie à Faa'a, il ressort que tout comme lors de ses précédentes affaires, Wilfrid Atapo avait fait chanter des mineurs sur les réseaux sociaux après avoir obtenu d'eux des images à caractère sexuel en se faisant passer lui-même pour un adolescent.
 

Enième récidive

En juillet 2017, DJ Fred avait déjà été mis en examen pour s'être introduit sur plus de 1 000 comptes Facebook et pour avoir influencé au moins 77 victimes afin d'obtenir des images à caractère sexuel dont il se servait ensuite pour les faire chanter. Placé en détention provisoire pendant huit mois, il avait ensuite été placé sous contrôle judiciaire. Le 27 mars 2019, Wilfrid Atapo avait de nouveau été déféré devant un juge d'instruction et mis en examen après avoir récidivé. Il avait ensuite été placé en détention provisoire dans le cadre d'une nouvelle information judiciaire toujours en cours et à laquelle viennent de s'ajouter les faits commis à Nuutania en mai 2020. Notons à ce sujet que le gardien qui lui avait fourni les téléphones a déjà été condamné en comparution immédiate à 18 mois de prison ces derniers mois.
 
Wilfrid Atapo va désormais devoir attendre la décision du juge d'instruction en charge de l'affaire. S'il est de nouveau renvoyé devant le tribunal correctionnel, il sera jugé en état de récidive légale.
 

Rédigé par Garance Colbert le Mardi 7 Décembre 2021 à 11:41 | Lu 6395 fois