Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

En Polynésie, deux fois plus de violences intra-familiales qu'en métropole



Papeete, France | AFP | vendredi 04/03/2016 - La Polynésie française connaît "deux fois plus de violences intra-familiales que la métropole", a indiqué à l’AFP, jeudi à Papeete (vendredi à Paris) l'avocate générale Brigitte Angibaud.

Le taux annuel pour 1.000 habitants de ces violences intrafamiliales s'est élevé en 2015 à 7,31 en Polynésie française contre 4,51 pour le taux national, selon un communiqué du Haut Commissariat de la République en Polynésie française, diffusé lors de la réunion mercredi du nouveau Conseil de prévention de la délinquance de Polynésie française.

En 2015, les violences intrafamiliales (violences physiques non crapuleuses) ont représenté 70% de l'ensemble des violences constatées.

Le Conseil de prévention de la délinquance a annoncé une série de mesures pour lutter contre ces violences, mais aussi contre les addictions et la délinquance des jeunes.

L'ensemble des faits constatés de violences volontaires a plus que doublé en 11 ans, passant de 1.239 en 2004 à 2.656 en 2015. Les victimes sont le plus souvent des mineurs ou des femmes.

Trois femmes sont agressées chaque jour en Polynésie, a précisé le parquet général, pour une population de 280.000 habitants. Le conjoint est l'auteur de la plupart de ces agressions.

Le Parquet général a rappelé qu'en 2012-2013, six femmes avaient été tuées en Polynésie, ce qui place la collectivité parmi les plus hauts taux par habitant de la République française. "Il y a une facilité dans le passage à l'acte en Polynésie", a estimé Brigitte Angibaud.

Deux cent cinquante mineurs ont aussi été entendus l'an passé, dans le cadre d'enquêtes liées à des violences sexuelles.

Les femmes battues, comme les mineurs, hésitent à porter plainte, surtout dans les petites îles où tout le monde se connaît.

Le Conseil de prévention, constitué des autorités de la collectivité, de l'Etat et de la justice, souhaite donc améliorer la détection des violences. Le procureur pourra bientôt être saisi directement sur des pages Facebook, l'une dédiée aux violences sexuelles sur mineurs, l'autre aux femmes battues. Les conjoints violents seront placés en foyer d’accueil d'urgence, alors que c’étaient jusqu'à présent plus souvent les femmes et les enfants qui quittaient le foyer familial.

Le Conseil prévoit aussi de fournir un "téléphone grand danger" aux femmes victimes de violences.

A plus long terme devrait être créée une unité d'accueil pédiatrique pour les mineurs victimes de violences sexuelles. Cette unité permettra aux victimes de ne plus chercher les psychologues, gendarmes, assistants sociaux, policiers ou médecins qui jalonnent ce type de plainte: le mineur sera entendu par tout le monde en une seule journée, ce qui permettra aussi de faire progresser l'enquête plus rapidement.

Le Conseil de prévention de la délinquance prévoit aussi des mesures pour lutter contre l'absentéisme, pour développer des relais dans les quartiers, et pour lutter contre la drogue et l'alcool. Il envisage notamment la création d'un centre de désintoxication.

Rédigé par () le Vendredi 4 Mars 2016 à 06:27 | Lu 3112 fois






1.Posté par emere cunning le 04/03/2016 07:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelles sont exactement ces nouvelles mesures PREVENTIVES ?
La page Facebook, c'est une idée. Mais les familles concernées ont-elles seulement de quoi y accéder ?
Il était temps de comprendre que c'est le mari (compagnon) violent qu'il faut obliger à quitter le domicile conjugal (ça ne sera pas facile). Les enfants sont bien assez traumatisés par ces violences et les extraire de leur maison/chambre les déstabilisait un peu plus ajoutant à leur trauma.

2.Posté par raerae zen le 04/03/2016 08:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le tabassage de femme est une coutume ancestrale Maohi.

3.Posté par Mathius le 04/03/2016 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci madame l'avocate générale, lorsque la ligue polynésienne des droits humains le disait haut et fort, les autorités de l'époque la disait excessive dans cette affirmation. La ligue était meme censuré par les médias ã ce sujet.
Quel gâchis .....

4.Posté par TEKI TOA le 04/03/2016 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allons jusqu'au bout des chiffres voulez-vous? Quel est le pourcentage des faits de violences sur les femmes dus à l'alcool?Hmm, 99,9%?

5.Posté par Tuams TUAMS le 04/03/2016 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bizarre aucun commentaire des critiques (positifs ou négatifs) habituels.... sur des décisions importantes de lutte et protection ! les faits de violences seraient ils "culturels" pour recevoir aussi peu de réactions ? et donc approbation ?

6.Posté par zozo le 04/03/2016 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quoi d'etonnant ? Ici on appelle fare ou habitation ce qu'on appellerait bidonville ou logement insalubre en metropole. Les familles vivent entassé,les enfant et parents ont pas de boulot,pas d'argent ; Seul exutoire le PAKA,le COMO, la bagarre
Les violences c'est pas au pic vert ,au pic rouge,à ERIMA, et dans tous ces quartiers de nantis qu'on les trouve !! encore moins à l"assemblé , au CESC, et dans les instance politique et syndicale !! 2 fois plus de violence car 2 fois plus de misére .Mais tant que cette misère ne touchera pas les touriste , nos élus et nos 200 familles qui continuent dans leur quête insensé d'indépendance et du pouvoir busissness qui va avec ,rien ne bougera !!! C EST PAS NOUS, C EST LES ESSAIS ! n'est ce pas PERE AUGUSTE

7.Posté par juju le 04/03/2016 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ahhhb bah voila, spéciale dédicace à Emere qui me soutenait que c'était bien pite ailleurs (en France)

Je persite et signe

"Bienvenue en Polynésie"

8.Posté par Mathius le 04/03/2016 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@juju , vu le métier d'emere elle ferait bien d'aller se cacher ou alors?,,,,,,,

9.Posté par Le Vieux. le 04/03/2016 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ 6.Posté par zozo le 04/03/2016 11:46. Je n'aurais pas dit mieux, merci.

10.Posté par tortue verte le 04/03/2016 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a aussi 2 fois plus de chômage qu'en Métropole... Les violences, c'est souvent la combinaison de la misère sociale et intellectuelle, de problèmes psy aggravés par l'alcool ou les drogues. Face à cela, des structures totalement défaillante car en sous-effectif. Eh puis il y a la culture de la responsabilité individuelle t familiale plus marquée ici : les instances sociales vont moins fouiller dans la vie des gens. De toutes façons, il n'y a pas assez de foyers et de structures d'accueil, pas de vraie prise en charge de la dépendance ou de la violence. Certaines choses se mettent en place, mais ça se fait lentement. Au demeurant, il y a une vraie gentillesse naturelle quand on croise les gens dans la rue, et l'effet de contraste est encore plus marqué quand on lit certaines atrocités.

11.Posté par RAVA'I ROA le 04/03/2016 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D’après l'« Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne" en Europe la France figure ds le peloton de tête de ce triste palmarès. 1 femme sr 4 déclarant avoir été victime d’une violence physique et/ou sexuelle. 3 Françaises sr 4 disent par ailleurs avoir subi du harcèlement sexuel contre 2 en Europe et qu’enfin 47% des Françaises interrogées déclarent avoir fait face à des violences physiques, sexuelle ou psychique ds l’enfance, contre 1 tiers des Européennes.
Oui personne ne peut s’en réjouir et hélas la Polynésie n en est pas épargnée..

@2..Citer c bien, sourcer c'est mieux !!

12.Posté par RAVA'I ROA le 04/03/2016 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" Ce constat ne surprend pas, ces chiffres décrivent la réalité telle que ns a connaissons ds les statistiques nationales et ds les témoignages quotidiens des femmes battues. La France a tardé, par rapport à ses partenaires, à prendre conscience de l’importance de cette question. Elle doit réagir. " Propos de Najat Vallaud-Belkacem.

13.Posté par Rohirohi le 05/03/2016 04:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@zozo

Tais-toi avec les luttes indépendantistes car elles ne sont en rien responsables de tout ça, je vous rappelle que les gens aux pouvoirs sont PRO-ETAT. Allez bisous


14.Posté par RAVA'I ROA le 05/03/2016 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tte cette bande de racistes anti polynésien, si ttefois vs n aimez pas la Polynésie, si vs ns trouvez si dégradant, si notre culture ne vs convient pas, alors prquoi restez vs encore en Polynésie? ...
Ts les jrs vous fustigez sur les Polynésiens,
Un jr c nos politiciens, un autre ns femmes, nos enfants... nos animaux, les chiens les coqs enfin tout y passe !
Et pourtant citez moi un peuple qui vs a accueilli comme les polynésiens l'on fait...
On vs à accueillit à bras ouverts, vs, vs enfants votre famille, et c ainsi que vs ns remerciez ?... non ça suffit !
Si la Polynésie devient un jr indépendante, elle le sera à cause de gens comme vs !!!...Alors on en veut pas, retournez rejoindre vs semblables et on s'en portera mieux !

15.Posté par emere cunning le 05/03/2016 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ juju,
D'abord, tu peux te ravaler ta dédicace, je n’ai pas nié qu’il y avait des violences conjugales chez nous, l'homme (generally talking) parfait et le paradis n’existent pas plus ici qu’en France ou ailleurs. De deux, tu ne connais rien de la Polynésie "d'hier", loin d'être aussi catastrophique qu'aujourd'hui, ET pour cause : "Bienvenue en Polynésie FRRRANCAISE". Thanks God, ça n'est pas encore le palmarès des 184 conjoints qui meurent tous les 2 jours de ces violences (les seuls chiffres officiels), des bistrots tous les 100m, etc. Et j'arrête là en te laissant à ta guéguerre et au racisme ambiant que des gens comme toi persistent à semer et signer chez nous. Cela ne fera pas avancer notre schmilblick, seule chose qui m'importe.

16.Posté par juju le 05/03/2016 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@emere qui parle de racisme à part toi ?

parce que je marque "Bienvenue en Polynésie" je suis raciste alors ? laisse moi bien rire et regarde la poutre que tu as dans l'oeil avant....

La polynésie d'antant ? d'hier ? attend on est en 2016 la, les chiffres ont parlés c'est tout, je maintenais que y'a beaucoup de misère en polynésie, et bien voila, les chiffres l'attestent.

point barre

tout de suite traiter de raciste c'est bien facile....


17.Posté par tamatoas le 05/03/2016 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Iaorana ,
il y a des systèmes qui fonctionnent bien , le RSMA par exemple , j' apprends qu'une jeune Polynésienne de petite taille, mais d'un caractère trempé, très sportive, dynamique, encadre une trentaine de jeunes , les amènent a faire des choses exceptionnelles sur le terrain .Leur inculque la discipline , le respect, le travail , et au bout d'un temps d' avoir un métier qui leur permet d'intégrer le milieu du travail .
Certes ça doit couter la formation au RSMA , mais combien coute l' armée de fonctionnaires qui travaillent sur le sujet du lundi au vendredi 14H30 , au RSMA c'est du 24/24 , avec des opérations de 3 semaines sur le terrain , ça met du plomb dans la tète de ces jeunes qui en manquent ! Pas question d' appeler papa ou maman ! service , service , un deux , un deux ! Bravo au RSMA !

18.Posté par coyote le 05/03/2016 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A tortue verte
+100

19.Posté par emere cunning le 07/03/2016 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ juju,
T'es pas raciste ?
Alors précise, nous sommes en 2016 et il y a beaucoup de misère en Polynésie... FRRRRANCAISE !
Sauf que là, ça change tout, fini de cocoricotter. Allez cocotte, sans rancune, tu me fais trop rire.

20.Posté par zozo le 08/03/2016 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EMERE devrait préciser polynesie francaise gérée pendant 30 ans par le tahoeraa-tavini et son PAPA !!!

21.Posté par emere cunning le 09/03/2016 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zozo rahi e,
au lieu de te cacher lâchement derrière ton pseudo (tu ne pouvais trouver mieux), et si tu nous disais qui tu es, que nous soupesions ensemble ce que tu as fait pour ce pays, et ce que G Flosse a fait. Allez zozo la parlotte, courage, si toutefois t'en as dans le slip, j'ai hâte de savoir.

22.Posté par zozo le 10/03/2016 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Mt emere tavini-tahoeraa
pourquoi devrais je abandonner mon pseudo ,alors que toi tu refuses de le faire ? Pire tu as parfois changé de pseudo pour nous tromper ! Mais les initiés savent bien que tu ne peux pas avoir quelques choses dans le slip (a si papa t'avais donné son Y !), LOL bien le bonjour à celui qui s' était fait elire en pronant la pause statutaire et qui maintenant ne jure que par une modification du statut pour redevenir pérésident. A bientôt au tribunal correctionnel ,je ne me lasse pas d'y voir les réactions du vieillard et la tête que font ses apparatchiks; Ils sont loin les sourires .Les attitudes suffisantes et décontractées aussi, maintenant c'est la soupe à la grimace !!

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués