Tahiti Infos

En Chine, 2023 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée


STR / AFP
STR / AFP
Shanghai, Chine | AFP | mardi 02/01/2024 - La Chine a connu en 2023 l'année la plus chaude depuis le début des relevés météorologiques, après un été caniculaire marqué par plusieurs records et des phénomènes climatiques extrêmes pour le plus grand émetteur de gaz à effet de serre du monde.

L'année 2023 est également en passe de devenir la plus chaude de l'histoire ailleurs dans le monde, ponctuée par des mois de sécheresse en Afrique mais aussi des incendies de forêt en Europe et en Amérique du Nord. 

La Chine ne fait pas exception à ce phénomène exacerbé par le changement climatique, selon des scientifiques.

"En 2023, la température moyenne au niveau national a été de 10,7°C, soit (...) la plus élevée depuis 1961", a rapporté la télévision d'Etat, citant le centre chinois sur le climat. 

Sur la majeure partie du territoire chinois, la température moyenne était supérieure de 0,5 à 1°C à la normale, a précisé CCTV.

En juillet, la capitale chinoise avait battu son record du plus grand nombre de jours de forte chaleur sur une année. Les températures y avaient dépassé les 35°C pendant 27 jours consécutifs, selon l'agence météorologique chinoise.

Le même mois, un record de température pour une mi-juillet avait par ailleurs été franchi dans la région du Xinjiang (ouest) avec 52,2°C.

Ce vaste territoire semi-désertique et frontalier de plusieurs pays d'Asie centrale est régulièrement, en été, la région la plus chaude de Chine.

Au cours de l'année écoulée, 127 stations météorologiques à travers le pays ont enregistré des records de chaleur, a souligné CCTV.

- Centrales au charbon -
La Chine est, en valeur absolue et au regard de sa population (1,4 milliard d'habitants), le plus gros émetteur mondial de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique, tels que le dioxyde de carbone (CO2).

Les engagements du pays en matière d'émissions sont donc considérés comme essentiels pour limiter l'augmentation de la température mondiale.

Mais le géant asiatique a approuvé l'an dernier de nouvelles capacités de production d'électricité à partir de charbon, compliquant sa promesse de réduire ses émissions dues aux combustibles fossiles.

Cette hausse alimente les craintes que la Chine ne revienne sur les objectifs qu'elle s'est fixés: atteindre un pic d'émissions entre 2026 et 2030 et la neutralité carbone d'ici 2060.

En 2022, la Chine avait produit près de 60% de son électricité grâce au charbon, particulièrement polluant. Le pays est par ailleurs le premier producteur mondial d'énergie renouvelable.

Le géant asiatique fait face ces derniers mois à des conditions météorologiques extrêmes.

En août, des pluies diluviennes inédites avaient frappé Pékin et sa région et fait des dizaines de morts, de même que dans les provinces du Nord-Est de la Chine, limitrophes de la Russie et de la Corée du Nord.

En janvier 2022, un record de froid avait été battu en Chine à Mohe, à la frontière avec la Russie (-53°C).

le Mercredi 3 Janvier 2024 à 07:14 | Lu 437 fois